Quiet Man, Roo Panes

Roo Panes ne change pas, même qu’il continue de prendre de la hauteur, de chercher la portée universelle de sa musique déjà très loin de son âge. Ce troisième album du Britannique tout juste trentenaire est celui de mots précis, qu’on pourrait dire en réponse à notre époque : paix, harmonie, humanisme. Comme à son habitude, Roo Panes a travaillé l’écho et l’euphonie de ses compositions basées sur le piano et la guitare acoustique, leur donnant cette fois la consistance d’un seul et même hymne découpé en variations. Cela est bien beau, mais le jardin est tout petit — on en fait donc vite le tour. On sent peu de véritables caps dans les mélodies comme des nuages, comme des sagesses consensuelles. Il y aura deux étonnements : Warrior, très rythmée, presque brutale, qui tranche sur cet ensemble d’une soie trop douce, et la religieuse Peace Be With You, dont l’introduction rappelle étrangement l’Ave Maria de Gounod. Oui, Roo Panes sait faire résonner la délicatesse du folk dans sa gorge profonde ; mais avec Quiet Man, il semble désormais un peu trop hors du monde.

Écoutez My Narrow Road

Quiet Man

★★★
Folk orchestral

Roo Panes, CRC Records