Oil of Every Pearl’s Un-Insides, Sophie

Enfin un premier vrai album de l’auteure-compositrice-productrice Sophie, qui exigera de nous plusieurs écoutes avant de tout saisir. Associée aux théoriciens de la pop avant-gardistede PC Music, l’Écossaise propose un disque qui défigure la dance-pop, nous forçant à nous accrocher à ses puissantes mélodies comme à une bouée de sauvetage dans une tempête de bruits — à cet égard, le design sonore de ce disque est absolument soufflant, farci de redoutables déflagrations sonores. Son amie Caila Thompson-Hannant (alias CecileBelieve, anciennement Mozart’s Sister, toujours Montréalaise) prête sa voix claire à la moitié des chansons ; de la tendre et innocente ballade pop It’s Okay to Cry qui ouvre le disque, on déboule rapidement vers le dance industriel (Ponyboy) et la pop R’n’B lugubre (Faceshopping). Sur l’épatante Pretending, elle investit la musique ambiant, une nouveauté dans son répertoire d’influences, toujours avec ce même souci du détail sonore. Si vous avez aimé le dernier Oneohtrix Point Never, vous allez adorer Sophie.

Écoutez It's Okay To Cry

Oil of Every Pearl’s Un-Insides

★★★★
Expérimental

Sophie, MSMSMSM