Charles Gounod. Œuvres pour piano, Roberto Prosseda

L’œuvre pianistique de Gounod est rare au point que quatre des huit corpus ici enregistrés le sont en première mondiale, loin de la notoriété de la plage 4, la Marche funèbre pour une marionnette, indicatif d’Alfred Hitchcock présente. Gounod est un homme de miniatures pianistiques souvent délicatement romantiques, comme les Romances sans paroles (on en trouve six ici), un titre repris de Mendelssohn, compositeur que Roberto Prosseda a exhaustivement enregistré. L’erreur interprétative fondamentale serait de plomber ces œuvres d’un romantisme exacerbé. Il faut, au contraire, leur garder une réserve un rien salonarde, détachement que Prosseda joue à merveille, évidemment dans les six préludes et fugues, mais aussi dans les pièces les plus délicates, comme la Méditation (Ave Maria). Sans que l’on puisse parler de révélation quintessentielle, la musique pour piano de Gounod ne méritait pas l’anonymat. La Sonate pour piano à 4 mains et son finale mozartien ont leur place au répertoire, de même que La Veneziana, Souvenance et quelques romances.

Écoutez Marche funèbre d'une marionnette​

Charles Gounod

★★★★
Classique

Oeuvres pour piano, Roberto Prosseda (piano), Decca 481 6956