Je suis une île, Halo Maud

Coup de coeur pour ce premier album de l’auteure-compositrice-interprète française Halo Maud (Maud Nadal, membre de Melody’s Echo Chamber et de Moodoïd), que l’on suit depuis la parution du tendre et acidulé EP Du pouvoir, l’automne dernier, suivie d’une collaboration avec les Montréalais Corridor (la chanson Deux coeurs). Avec son timbre clair et brut rappelant par moments celui de Björk, sa plume onirique et ses mélodies atypiques, Maud propose une vision singulière de la chanson — française, où la langue anglaise est toutefois bienvenue —, tantôt plus classique, la plupart du temps inspirée de la dream pop et de la pop-rock britannique groovy, vaguement rétro et parcimonieusement revêtue de claviers comme à l’époque de Saint Étienne. Si Halo Maud nous tire l’oreille dès la première écoute, c’est à l’usure que sa chanson nous gagne alors que l’écoute répétée de Je suis une île révèle toute sa profondeur et qu’émergent l’incantatoire Baptism, le prog-pop détonnant de Fred, les envoûtants effets de studio de la chanson-titre, etc. Beau et visionnaire.

Écoutez Wherever

Je suis une île

★★★★
Pop

Halo Maud, Michel Records