Valery Vaughn, Valery Vaughn

« C’est qui ça ? », demande le premier extrait de l’album initiateur du (très) jeune duo, en référence au pseudonyme qu’il incarne. Éléments de réponse : remarqués l’an dernier aux demi-finales des Francouvertes, Vincent Huard-Tremblay et Victor Tremblay-Desrosiers n’ont pas perdu trop de temps avant de publier quelque chose de substantiel. Mariage mi-insolent mi-vulnérable entre le grunge lo-fi des années 1990 et des groupes du renouveau punk du début des années 2000 à la Death From Above1979, Valery Vaughn s’inscrit dans une lignée de retour aux guitares fortes et grinçantes auquel on a droit depuis quelques années, entre Montréal et Québec. Avec leur son rauque, lourd et leur attitude de gaillards au coeur tendre (Toi + Moi, T’aimes même pas la plage, anyway), les garçons de Valery Vaughn en font juste assez pour captiver. Les mélodies, un peu faciles (Pablo Placard, Pourquoi), s’adaptent à l’effet recherché, mais pourraient devenir béquilles. À surveiller, en tout cas.
 

Valery Vaughn

★★★
Garage rock

Valery Vaughn, Costume Records