Majesté, grands motets de Michel-Richard de Lalande. Le poème harmonique, Vincent Dumestre

Après plusieurs projets à la redécouverte de répertoires méconnus, Vincent Dumestre retourne à la grande musique sacrée du temps du roi Soleil (Louis XIV) avec Deitatis Majestatem, Ecce Nunc Benedicte et Te Deum, trois grands motets (genre propre à la musique française et à la cour de Versailles) de Michel-Richard de Lalande (1657-1726). Cette parution s’inscrit donc dans l’exacte continuation de la parution du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier (1643-1704) par Dumestre, chez Alpha également, chose d’autant plus intéressante que le Te Deum est aussi l’oeuvre la plus marquante de ce programme-ci. Du point de vue interprétatif, Dumestre et le Poème harmonique, qui baignent dans la musique de cette époque depuis près de vingt ans, ont eu l’excellente idée de s’associer aux chanteurs de l’Ensemble Aedes. Ce qui frappe en premier, outre la prise de son parfaite, c’est la pureté des alliages sonores orchestraux, par exemple des flûtes. Mon seul bémol personnel est mon léger manque d’accointance avec le timbre du ténor Cyril Auvity.

Écoutez Te Deum et Grands Motets de Lalande

Majesté

★★★★
Musique classique

Grands motets de Michel-Richard de Lalande. Le poème harmonique, Vincent Dumestre. Alpha 968.