Alexandre da Costa, Lorenzo Palomo: Arabescos. Orchestre symphonique de Castille et Leon, Jesús López Cobos

Naxos consacre un CD à l’Espagnol Lorenzo Palomo à l’occasion de ses 80 ans. Il comprend trois oeuvres de 2014 et 2015 : Humorescas, brève composition pour contrebasse et orchestre ; Caribiana, partition orchestrale de 24 minutes faisant penser à la musique sud-américaine de Silvestre Revueltas ou Arturo Marques ; et Arabescos, concerto pour violon de forme rhapsodique de 23 minutes, qu’Alexandre da Costa a créé en juillet 2015. Palomo n’est pas un compositeur contemporain au sens moderniste du terme. Ce n’est pas non plus un narrateur comme Joaquin Rodrigo, mais plutôt un « atmosphérique » qui cherche, dans Arabescos, à retourner aux racines arabo-andalouses de la musique espagnole. Ce concerto marginal tout en volutes sonores, très arabisant, tend à tourner un peut en rond, mais s’écoute avec intérêt. Alexandre da Costa y est très à l’aise. Petit facteur émotionnel supplémentaire : ce programme enregistré en mai 2016 est sans doute l’un des derniers de Jesús López Cobos, qui nous a quittés en mars de cette année.

 

Alexandre Da Costa joue Arabescos de Lorenzo Palomo

Alexandre da Costa

★★★
Classique

Lorenzo Palomo : Arabescos. Orchestre symphonique de Castille et Leon, Jesús López Cobos. Naxos 8.573 693.