Millpond Way, M. Grig

Il y a, dans la musique de Mike Grigoni, une aura à la fois moderne et mystique qu’on reconnaît maintenant dès les premières notes. Moins d’un an après Still Lifes, voici Millpond Way, microalbum de trois pièces qui peaufine ce style méticuleux, pareil à une onde, chercheur des infinies nuances de l’amplitude. Cette fois, le multi-instrumentiste américain se pose à la jonction de ses influences (folk, ambient et americana) avec une main plus rythmée. Toujours seul au lap steel, au pedal steel, au lobro et à l’ajout des loops, cet écho familier, le musicien dépeint une chevauchée tranquille : Others en est le début, After, le repos du mi-chemin, Millpond Way, le dernier droit. Avec un vent dans le dos, on explore simultanément l’exacte surface des choses et leur périphérie, peut-être à portée de regard — ce sont les silences, les légères pulsations, les sons aussi évanescents qu’un cri lointain. M. Grig, c’est évident, sait faire parler les mélodies — en voici une saison légère, un printemps d’Amérique.
 

Millpond Way

★★★ 1/2
Folk instrumental

M. Grig, Other Songs Music