Johnny Cash Forever Words, Artistes divers

Alison Kraus chante The Captain’s Daughter, tendre mélodie folk. Elvis Costello sert I’ll Still Love You en ballade piano, avec des cordes et des vents, à sa manière moitié McCartney moitié Sinatra. Feu Chris Cornell, John Mellencamp, Jewel, Robert Glasper — ils sont 16 en tout — ont ainsi contribué au projet Forever Words : la création de chansons à partir de poèmes, pensées, notes et brouillons écrits par Johnny Cash et disséminés un peu n’importe où : fond de tiroir, boîte de chaussures, table de chevet… On en a d’abord décanté un livre : Forever Words. Cet album est le pas suivant. À la différence de Lost on the River, le projet collectif de T-Bone Burnett autour de textes retrouvés de Dylan, où la moitié des participants rivalisaient de dylanolâtrie, on se tient ici à saine distance d’un style et d’un timbre décidément trop marqués. Grande réussite : on a l’impression que les mots de l’homme en noir, délestés du personnage, émergent dans une lumière neuve.

 

Alison Krauss et Union Station - The Captain’s Daughter

Johnny Cash Forever Words

★★★★
Americana

Artistes divers, Sony Legacy