À mettre au calendrier: Violons du Roy et FTA

Le nouveau directeur artistique des Violons du Roy, Jonathan Cohen
Photo: Marco Borggreve Le nouveau directeur artistique des Violons du Roy, Jonathan Cohen

La griffe Jonathan Cohen aux Violons du Roy


Le chef Jonathan Cohen entamera son règne à la tête des Violons du Roy en proposant, le 26 septembre, le programme Haendel-Glass avec le contre-ténor Anthony Roth Costanzo. Montréal découvrira le tandem le 29 septembre à la Maison symphonique.

 

Bernard Labadie et Jonathan Cohen se partageront les grands concerts choraux au Palais Montcalm de Québec et à la Maison symphonique de Montréal. À Jonathan Cohen La création de Haydn en mars 2019, à Bernard Labadie la Messe en si de Bach en mai, qui sera également présentée à Carnegie Hall. Le fondateur des Violons et de la Chapelle conserve le privilège d’un troisième concert associant la Messe du couronnement de Mozart et la Nelsonmesse de Haydn, en novembre 2018.

Mathieu Lussier conserve tous ses galons aux Violons, mais surtout, à travers son programme Clair de lune avec Jean-François Lapointe, en mars 2019 à la salle Bourgie, que se dessine la première édition d’un Festival du Palazzetto Bru Zane à Montréal ! Affaire à suivre…

En tout cas, la venue de Jonathan Cohen est synonyme de changement dans la continuité. Les deux principaux nouveaux venus dans la saison sont le mandoliniste Avi Avital et le violoniste et chef Julien Chauvin.

  
Nouvelle identité visuelle

Pour l’occasion, les Violons du Roy, qui changent de direction artistique pour la première fois en 35 ans, ont renouvelé leur identité visuelle en mettant l’accent sur la lettre v, comme « valeurs, vision, violons » et ont résolument décidé de jouer la synergie entre orchestre et choeur afin d’associer l’ancien et le nouveau. « Pour la première fois, Les Violons du Roy et La Chapelle de Québec auront la chance de compter sur les forces et les idées créatives de deux directeurs musicaux. Bernard Labadie fera équipe avec Jonathan Cohen en conservant son rôle de directeur musical de La Chapelle de Québec », lit-on dans la brochure.
 

 

Plein feux sur le FTA

 

Le Festival TransAmériques dévoilait mardi l’entièreté de la programmation de sa 12e édition. Sur les 25 spectacles, des retours attendus : en danse, Meg Stuart, et la Sud-Africaine Robyn Orlin ; en théâtre, le Mexicain Gabino Rodriguez. Des découvertes : le Grec Euripides Laskaridis ; la Belge Sarah Vanhee, qui traite de surconsommation en traînant ses propres déchets cumulés pendant un an ; le Suédois Jefta van Dinther, le Franco-Iranien Gurshad Shaheman et les Islandais Valdimar Johannson et Erna Omarsdottir.

Aussi, le metteur en scène brésilien Rodrigo Portella proposera sa version de Tom à la ferme, de Michel Marc Bouchard. En création québécoise : reprise de Non finito, de Système Kangourou, et d’Autour du Lactume de Réjean Ducharme et Martin Faucher ; des créations de Paul-André Fortier avec Étienne Lepage, Lara Kramer, Daniel Léveillé, Benoît Lachambre, Jean-Sébastien Lourdais, J.-F. Nadeau et Stéfan Boucher, et Anne Thériault. Ces spectacles s’ajoutent à ceux, déjà préannoncés, du TAO Dance Theater, du metteur en scène belge Ivo Van Hove, de Philippe Quesne, de Crystal Piet et Jonathon Young, et de Evelyne de la Chenelière et Marie Brassard. Le FTA se tiendra du 23 mai au 7 juin.