Le festival Osheaga tente de se démarquer

Le groupe Florence + The Machine sera l'une des têtes d'affiche de la 13ème édition du festival Osheaga.
Photo: Neilson Barnard / Getty Images / Agence France-Presse Le groupe Florence + The Machine sera l'une des têtes d'affiche de la 13ème édition du festival Osheaga.

Le festival musical Osheaga, qui en est à sa 13e édition, aura comme têtes d’affiche le populaire rappeur américain Travis Scott, la formation britannique Arctic Monkeys ainsi que Florence + The Machine. Ces trois piliers s’inscrivent dans une programmation que l’équipe de l’événement montréalais voulait différente de celles des autres festivals du nord-est du continent.

« On veut se démarquer des autres festivals, on veut voir ceux qui ne jouent pas dans les autres événements, explique Nick Farkas, vice-président aux concerts et aux événements pour Evenko. On a réalisé les dernières années qu’il y avait beaucoup d’homogénéité dans les programmations. Si on ne se démarque pas, [les gens] vont rester à New York, à Philadelphie, à Chicago, à Boston ou à Toronto. »

Farkas ajoute qu’environ 65 à 70 % du public d’Osheaga vient de l’extérieur de la province. Il faut donc faire les beaux yeux à ce marché, tout en faisant plaisir aux Québécois. « Au début, dit Nick Farkas, quand un agent disait que tel artiste jouait à Bonaroo ou à Coachella, pour nous c’était : wow, on les veut, ce sont des artistes importants. Là tu ne veux pas te retrouver avec des groupes comme Outkast qui font 20 festivals. »

Pour ce faire, Osheaga, qui aura lieu du 3 au 5 août, dit miser sur la profondeur et pas que sur les têtes d’affiche. Farkas mentionne The National, qui est peu présent sur les scènes estivales et dont l’aura se cumule cette année à celle des Yeah Yeah Yeahs, St. Vincent, Portugal. The Man ou Arctic Monkeys.

La programmation 2018 permettra aussi aux festivaliers de voir Tyler, The Creator, Khalid, Blondie, Post Malone, Anderson .Paak, Franz Ferdinand et plusieurs autres. Parmi les Québécois présents sur l’affiche, notons le duo Milk and Bone ainsi que Chromeo, Loud, Matt Holubowski, Essaie Pas, Paupière et Ponctuation.

Y avait-il une sensibilité spéciale quant à la quantité de femmes dans la programmation ? « C’est une préoccupation de l’industrie au complet, et la diversité a toujours été une priorité pour nous. Mais je ne sais pas si on en a plus cette année que les années précédentes. On en tient compte, mais on essaie aussi de choisir le meilleur groupe disponible. Mais on a Billie Eilish, Blondie, St. Vincent, Lykke Li… Il y a beaucoup d’artistes, de chanteuses qui sont populaires en ce moment et on est allés les chercher. »

Nouveau site

Pour une seconde année, Osheaga s’installera sur l’île Notre-Dame, en attendant que les travaux de l’amphithéâtre sur l’île Sainte-Hélène soient achevés. L’organisation promet de faire quelques modifications au site, en déplaçant légèrement une des scènes tout en voulant optimiser le flot de circulation des festivaliers sur le site. « En passant trois jours sur le site l’an passé, on a vu des possibilités, des choses qu’on pourrait faire différemment, dit Nick Farkas. Mais ce sont des changements organiques plus que de gros changements. »

Notons qu’il sera possible cette année de se procurer un titre de transport spécial pour Osheaga, qui permettra pour 17 $ de profiter de façon illimitée de l’autobus et du métro pendant tout le week-end.