Un deuxième festival laisse tomber Bertrand Cantat

Un deuxième festival de musique en France, l’Ardèche Aluna Festival, a retiré mercredi de sa programmation le chanteur Bertrand Cantat, condamné pour avoir tué sa compagne en 2003 et dont la sortie du dernier album a été assombrie par de nouvelles accusations de comportement violent. Bertrand Cantat a entamé fin février une tournée pour présenter son premier album solo, Amor Fati. Mais les pétitions se multiplient pour réclamer l’annulation des concerts d’un musicien qui apparaît pour certains, surtout depuis l’émergence des mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc, comme un symbole de la violence faite aux femmes. Un premier spectacle, prévu fin juillet au festival Les Escales de Saint-Nazaire, avait été annulé lorsque le maire de la ville a exprimé sa « désapprobation » dans une lettre aux organisateurs.