Respect, Yves Duteil

Ça fait longtemps, me suis-je dit. Pourquoi ne pas réessayer Duteil ? Peut-être a-t-il émergé de son océan de bons sentiments parce qu’il y a trop de bouteilles en plastique dedans ? Eh non. Il a replongé, le champion olympique du lieu commun bien-pensant, pas peur de suffoquer. « Respect / C’est la voix de nos différences / Nos peaux nos races et nos croyances », offre-t-il en solution à l’humanité malmenée, dans la chanson-titre télégraphiée. Bon sang, mais c’est bien sûr : on aurait dû y penser. « Nous avons ce qu’il faut pour faire changer le monde », renchérit-il dans la chanson d’après, À l’abri du meilleur. Rien que le dire, on est investis d’une mission. De fait, on a droit à des baumes anti-rayons UV sur toutes les plaies, tendresse attendrie pour les enfants musulmans (Mohammed, Aïcha), compassion compassée pour les victimes des tueries terroristes (Armés d’amour), hommage mielleux aux… abeilles (La légende des immortelles), et ainsi de suite. Et ainsi de fuite, oui.

 

Yves Duteil - À l’abri du meilleur

Respect

★ 1/2
Chanson

Yves Duteil, Martin Leclerc Productions