Madrigaux, Œuvres chorales de Bohuslav Martinu

Le répertoire tchèque compte de nombreuses oeuvres vocales et chorales méconnues et, pourtant, enthousiasmantes. On peut ainsi citer les Duos moraves et le Te Deum, voire Sainte Ludmilla, de Dvorák ou la Cantate Amarus de Janácek. Bohuslav Martinu (1890-1959) est (comme d’habitude) le plus injustement mésestimé de tous. Nous vous avons parlé de son Épopée de Gilgamesh, de l’opéra Ariane et de ses Cantates. Supraphon, qui nous doit désormais un nouvel enregistrement de la Messe au champ d’honneur, poursuit le renouvellement de la discographie chorale avec des compositions qui me sont très chères : les Madrigaux et Madrigaux tchèques. Ces partitions brèves pour choeur a cappella qui se répartissent en trois séries (1939, 1948 et 1959) sont logiquement couplées avec les Quatre chants à la Vierge Marie et deux autres cycles (Primevère et Trois chants sacrés) associant choeur et violon. Choeur impeccable, programme parfait, parution judicieuse.

 

Madrigal H. 380 Sur l'autre rive du Danube de Martinu
 

Madrigaux

★★★★
Musique classique

Oeuvres chorales de Bohuslav Martinu. Martinu Voices, Lukas Vasilek. Supraphon SU 4237-2.