Nameless, Dominique Fils-Aimé

Dominique Fils-Aimé est une ancienne candidate de La voix. Depuis sa participation en 2015, l’artiste à la voix charnelle a visiblement fait un impressionnant travail d’introspection. Qui suis-je, où vais-je, d’où viens-je ? Nameless est une tentative de réponse à ces questions, surtout la dernière. La Montréalaise va puiser dans la riche histoire de l’identité noire, abordant tant l’héritage du blues (les chants d’esclaves) que les plus grandes voix noires. Elle y fait une reprise un peu sage de la toujours poignante Strange Fruits. Et que dire de l’élégante pièce Rise, hommage au poème Still I Rise, de Maya Angelou ? Tout ça aurait pu emprisonner Fils-Aimé dans un corpus, mais au contraire, elle a su créer une ambiance soul sans fla-fla, à la fois étreinte (Sleepy, Rise) et piège de tension inquiétante (Unstated). Une belle proposition en ce Mois de l’histoire des Noirs. À entendre de vive voix, le 28 mars au Centre Phi.
 

Nameless

★★★ 1/2
Soul

Dominique Fils-Aimé, Ensoul Records