Passion vinyles (2) – Quand la vie tourne rond

Klô Pelgag
Photo: Christian Leduc Klô Pelgag

Elles et ils en ont trouvé partout, des disques en 45, 33 et 78 tours, et pour tous les goûts ! Vive la variété… et la parité ! Oui, comme la semaine dernière, il y a autant de filles que de gars parmi nos aficionados de la belle galette gravée.

 

Klô Pelgag, auteure-compositrice-interprète

 

Forever Dolphin Love
Connan Mockasin
Achat : sur les Internets probablement très tard dans la nuit. Parce que je crois sincèrement que c’est un des meilleurs albums du monde. Cette musique a un grand pouvoir émotif sur moi, elle me pince le coeur tout en m’amenant dans un état de béatitude absolue.

Le trésor de la langue
René Lussier
Album mythique de la musique québécoise dite « actuelle ». L’oeuvre phare du grand René Lussier.

Scott Walker Sings Jacques Brel
Scott Walker
Mon dernier achat (directement effectué après notre entrevue pour Le Devoir) chez le disquaire Aux 33 tours. J’aime Jacques Brel et j’aime Scott Walker. J’aime donc assez inévitablement ce disque.

 


 

 

Melissa Maya Falkenberg, animatrice, scénariste et recherchiste

Photo: Lucas Rupnik Melissa Maya Falkenberg et sa pochette de «Batman Returns», la bande originale du film

 


Everything Now
Arcade Fire
Ce disque aura une symbolique éternelle pour moi, car en mai, j’ai eu la chance d’assister au petit concert privé d’Arcade Fire dans Hochelaga-Maisonneuve. Local tout simple, pas de place pour s’asseoir, on était environ cinquante, placés pour former un cercle autour des instruments. Quand les membres du band sont entrés, ils n’ont rien dit, ils ont pris place pour jouer leurs nouvelles chansons de manière plutôt brute et, à la fin, Win Butler a dit : « OK, thanks guys, we know what works and what does not work. » Je venais d’apprendre que j’étais enceinte, j’étais collée sur mon mari, c’est le premier show que notre gars a entendu de ma bedaine !

Astronomie
Avec pas d’casque
L’autre concert qui m’a marquée cette année est celui d’Avec pas d’casque, le dernier de la série Sur le toit d’Ubisoft. Première partie par Jason Bajada et le soleil qui baissait tranquillement les yeux sur le Mile-End, puis Stéphane Lafleur, toute sa poésie et ses boys qui ont fini ça dans le noir, avec pus d’canicule. Ça m’a donné envie de réécouter tous les disques d’Avec pas d’casque et de me les procurer en vinyle.

Batman Returns
bande originale du film
Star Wars, films de bibittes et de superhéros… Pas ma tasse de thé ! Mais je vis avec un geek qui commande toutes les bandes sonores de ses films préférés et, qui dit table tournante dit, chez nous en tout cas, musique qui s’écoute sans écouteurs dans l’espace commun. Ça me fait découvrir de la musique extraordinaire. La musique orchestrale de Danny Elfman — à qui l’on doit d’ailleurs le fameux thème musical des Simpsons — est ici plus que grandiose. C’est froid, liturgique, dangereux et, surtout, de toute beauté.

 

Charles Gardier, codirecteur des FrancoFolies de Spa, politicien

  
La reproduction
Arnaud Fleurent Didier
Je l’ai racheté dans un magasin de Bruxelles, car chaque fois que je trouve cet album de 2009 en vinyle, je ne résiste pas. Ce disque a rejoint le cercle très fermé de mes préférés, que je nomme « mes albums de chevet »… J’ai le sentiment bizarre qu’Arnaud Fleurent-Didier a fait cet album pour moi, rien que pour moi. C’est un sentiment délicieux et… étrange. Je rêve qu’il revienne avec un nouvel album ! Il me manque.

Love Is a Many-Splendored Thing
Ray Conniff
J’ai trouvé ce disque dans une brocante à Spa pour moins de l’équivalent d’un dollar. C’est la pochette qui m’a scotché : je connaissais très bien, trop bien cette fille, je devais l’acheter. En rentrant, je le mets immédiatement sur ma platine et je me retrouve 47 ans plus tôt chez ma grand-mère paternelle : ce disque d’easy listening magnifiquement produit faisait partie des dix qu’elle possédait et je le mettais en alternance avec le 45 tours de George Harrison : My Sweet Lord. C’est pour moi une madeleine de Proust musicale incroyable. Depuis, je collectionne les vinyles de Ray Conniff.

Morale II
Roméo Elvis + Le Motel
J’ai reçu le disque vinyle de ce jeune rappeur belge très populaire en Belgique et en France par la maison de disques. Je l’ai écouté probablement différemment d’un CD. La musique est riche et bourrée de références. Ces jeunes artistes écoutaient la musique de leurs parents et la remanient avec talent et passion en osant des mélanges parfois improbables et souvent réussis. Connaissant bien les parents de Roméo, le chanteur Marka et l’humoriste Laurence Bibot, je n’ai pas de peine à imaginer les références de leur talentueux fils.

 

Marie-Hélène Poitras, auteure, chroniqueuse, recherchiste

  
Ubiquité
Martin Lizotte
C’est un album refuge, paru cet automne et qui m’accompagne depuis. Cette musique ouvre un espace où j’aime aller me perdre, surtout si je suis agitée, agacée et que je dois écrire un texte rapidement. La clé vers un monde où tout est cotonneux, soyeux, éphémère.

Voulez-vous
ABBA
Acheté en réaction à la sortie du nouvel album d’Arcade Fire — le groupe n’était pas où je l’attendais, il avait cette pulsation disco… J’étais à Québec, je suis entrée chez un petit libraire-disquaire (Librairie Laforce) et j’ai ramené ce vinyle qui me fascinait tant quand j’étais kid. Ce n’est vraiment pas le meilleur disque de ABBA, mais la pochette est ahurissante !

Whiskey
Jay-Jay Johanson
Ça fera bientôt 22 ans que cet album est paru et ça aurait tout aussi bien pu être hier. Ça a été compliqué de mettre la main dessus. Je l’ai fait venir d’Allemagne et ça m’a coûté cher. Mais je ne le regrette pas. Laisser descendre l’aiguille sur le vinyle, puis prendre une première gorgée de Prosecco, c’est un grand bonheur pour moi.

 

Andre Papanicolaou, auteur-compositeur-interprète, «guitar hero»

 


Elvis’ Christmas Album
Elvis Presley
Un classique du temps des Fêtes chez les Papanicolaou. Pas grand-chose à dire de plus. Quand il chante, on danse.

If All I Was Was Black
Mavis Staples
Cadeau qui m’a été offert par Daran pour mes 40 ans. Il savait que j’aimais Wilco et Bob Dylan, et quand il a offert ces influences au vendeur comme exemples de choses que j’aime, le vendeur a tout de suite répondu : « Mavis Staples : son disque a été réalisé par Jeff Tweedy (leader de Wilco) et elle a couché avec Dylan ! » Alors, voilà.

Automatic for the People
R.E.M.
Disque préféré depuis longtemps, je viens de me souvenir que je l’avais en vinyle, caché dans un fond de ma bibliothèque. Ça tourne pas mal depuis quelques semaines chez nous, toujours le matin avec un premier café avant que les enfants se lèvent.

 


 

 

Monique Giroux, animatrice, chroniqueuse, metteuse en scène

 


À L’Écluse
Barbara
Mes vinyles étant trop bien rangés dans un entrepôt et, ayant eu l’idée sur le tard, nous sommes parties en chasse de quelques Barbara à diffuser sur un Teppaz pendant l’arrivée des spectateurs à l’hommage que nous lui rendions pour souligner le 20e anniversaire de son décès. Après avoir demandé au vendeur d’une célèbre boutique de la rue Mont-Royal « vous avez du Barbara ? » et s’être fait répondre à l’anglaise « Barbra ? Bien sûr qu’on en a ! », ma compagne de quête a trouvé toute seule le premier, rare, celui de L’Écluse.

Petite amie
Juliette Armanet
Peut-être parce qu’elle est issue en ligne droite de référence en chanson star du vinyle — je pense à Véronique Sanson, dont j’ai toute la discographie en 33 tours —, je tenais à avoir le premier très bel album de Juliette Armanet en grand format… que je garde sous scellé. Ado, je me précipitais pour arracher le plastique ; maintenant, j’en prends grand soin.

Les Super Succès de 75
artistes variés
J’avais 12 ans. Je collectionnais depuis la maternelle les 45 tours qui trônaient au sommet des palmarès, alors imaginez quand j’apercevais une pub télé qui annonçait une compilation de succès. C’était Noël. Les pochettes K-Tel sont des poèmes en soi. Je les rachète aujourd’hui. Celui-ci dans une église néo-byzantine de Grande Allée à Québec transformée en véritable bazar.

 

 

Sébastien Desrosiers, collectionneur et blogueur (Mondo PQ)

Photo: Sébastien Desrosiers Sébastien Desrosiers et sa pochette du trio Les Trois Clefs, intitulée Le rock’n’roll du samedi soir

 


Le rock’n’roll du samedi soir
Les Trois Clefs
Je ne me suis pas fait prier lorsqu’un ami m’a demandé d’évaluer l’été dernier une intimidante collection de plus de dix mille 78 tours ! Après des heures de fouilles, un diamant brut m’est tombé dans les mains : un des premiers rock’n’rolls québécois, gracieuseté de ce trio de cocktail jazz ! Si plusieurs artistes de la province (Hal Willis, Carmen Déziel, Bob Davies, Roger Miron) adoptèrent le nouveau rythme dès 1956, Le rock’n’roll du samedi soir peut se vanter d’être notre première composition originale du genre en français. Cet après-midi de juillet, je me sentais comme le gars le plus crasseux et le plus cool dans un conteneur surchauffé à l’est de Rivière-du-Loup !

Party Inside My Mind/Telephone
Thrills
L’univers des pressages privés québécois, ces autoproductions le plus souvent publiées timidement à compte d’auteur, n’a pas fini de me surprendre. L’étiquette ne publiera que l’unique 45 tours de ces musiciens d’expérience et quelques secondes auront suffi pour me convaincre que leur simple, avec ses effets de talk box, était certainement parmi les plus funky et suaves produits en province à l’époque. Je verrais bien l’excellent trio montréalais Barry Paquin Roberge revisiter Party Inside My Mind dans un futur spectacle.

Studio
Tages
Que pouvait bien faire ce pressage suédois original presque parfait du meilleur album de ces « Easybeats scandinaves » dans une convention montréalaise ? Même si je collectionne principalement les artistes québécois, je perds tous mes moyens devant ces mods qui fusionnent aussi habilement de sublimes créations pop que des rocks ravageurs dans une ambiance éclatée à la Sgt. Pepper. ABBA peut aller se rhabiller !

 

Pat The Bratte (Patrick Baillargeon), critique rock

 


The Bubblemen Are Coming !
The Bubblemen
Ou les Love and Rockets en épisode bulle pop rap patraque éclatée, le temps d’un 12 pouces paru en 1988 et agrémenté — pour certains exemplaires — d’une minibédé. Tombé là-dessus dans la petite section de disques d’une librairie du Plateau.

Business Unusual — The Other Record Collection
artistes variés
Sans doute une des meilleures compilations punk/new wave de l’époque ; la crème de Cherry Red Records de la fin des années 1970, des Outcasts et UK Subs à Cabaret Voltaire et Throbbing Gristle. La trame de mes 14 ans que les grands frères de mes amis avaient tous et que, curieusement, je n’ai jamais possédée, jusqu’à ce que je la retrouve cachée chez un disquaire de Vancouver, avec l’affiche toujours à l’intérieur !

Le temps fou
Messieurs Richard de Bordeaux – Daniel Beretta
Petit 45 tours paru d’abord en 1970, puis réédité à quelque 1000 exemplaires en 2009. Chansons tirées du film Le temps fou, on trouve d’un côté les délirantes La cousine d’Angers et Lucien de Daniel Beretta, et de l’autre, les tout aussi débiles La drogue et C’est trop bête de l’ineffable monsieur De Bordeaux. Déniché dans une des chouettes boutiques de disques de Tokyo.