Wembley or Bust, Jeff Lynne’s ELO

En l’an de grâce 2017 eut lieu ce mégaconcert du Jeff Lynne’s Electric Light Orchestra au Wembley Arena de Londres. Ce n’est pas la réunion d’un groupe (ni Roy Wood ni Bev Bevan aux alentours), mais bien les retrouvailles d’un homme avec ses succès et des milliers de gens qui obtiennent satisfaction : c’est la bonne voix, les versions sont d’une précision chirurgicale (cordes qui virevoltent, harmonies pile-poil). Impossible d’être cynique : Lynne aligne tout simplement trop de refrains parfaits, cette sorte de pop baroque’n’roll ne sait que gagner. Dès l’entrée, on abdique : Evil Woman + All Over the World + Showdown + Livin' Thing + Do Ya (quel riff !), ça exclut toute discussion, et ouste la dissension. Un tel spectacle est une célébration. Je vous défie de tenir jusqu’à Telephone Line et Turn to Stone sans taper très fort sur le volant (c’est mieux en auto, même s’il y a un DVD en sus et la soucoupe volante emblématique d’ELO). Je voudrais ça au FEQ, moi. Pas vous ?

 

Jeff Lynne’s ELO - Can’t Get it Out Of My Head

Wembley or Bust

★★★ 1/2
Spectacle

Jeff Lynne’s ELO, Big Trilby/Columbia