Rigoletto, Opéra de Verdi avec Dmitri Hvorostovski, Francesco Demuro et Nadine Sierra

En juillet 2016, un an après le diagnostic de cancer du cerveau qui l’emportera en novembre 2017, Dmitri Hvorostovski enregistrait en Lituanie le rôle majeur qui manquait à sa discographie : Rigoletto. Plusieurs points positifs. La voix de Hvorostovski, un peu couverte, est quasi intacte, même s’il n’a pas tout à fait l’ampleur des grands Rigoletto de l’histoire. Dramatiquement, il jette toutes ses forces dans la bataille, et le trio formé avec Francesco Demuro, aguerri au rôle, et Nadine Sierra est excellent. Mais le public restera celui des fans de Hvorostovski, car le cadre sonore est volontaire mais artisanal. L’Orchestre de la Cité de Kaunas fait de son mieux, mais l’idée que cette version joue dans la même catégorie que celles de Bonynge (systématiquement sous-évaluée malgré la distribution de rêve : Pavarotti, Sutherland, Milnes), Kubelik ou Sinopoli ne tient pas une minute.

 

Dmitri Hvorostovski chante Rigoletto de Verdi

Rigoletto

★★ 1/2
Opéra

Verdi, Dmitri Hvorostovski, Direction : Constantin Orbelian, Delos 2 cd DE 3522