Gord Downie «nous manquera énormément», dit Justin Trudeau

Le leader du groupe The Tragically Hip a succombé mardi soir à un cancer du cerveau à l’âge de 53 ans.
Photo: Chris Young La Presse canadienne Le leader du groupe The Tragically Hip a succombé mardi soir à un cancer du cerveau à l’âge de 53 ans.

Le premier ministre Justin Trudeau n’a pu retenir ses larmes, mercredi, en réagissant à la mort du chanteur canadien Gord Downie, qu’il considérait comme un ami.

Le leader du groupe The Tragically Hip a succombé à un cancer du cerveau à l’âge de 53 ans.

« Il aimait chaque recoin, chaque histoire, chaque aspect de ce pays qu’il a célébré toute sa vie, a-t-il dit en pleurant à chaudes larmes. Il voulait l’améliorer. Il savait que nous pouvions faire mieux. »

Le drapeau de la tour de la Paix au parlement sera mis en berne le jour des funérailles du chanteur. La date n’a pas encore été fixée.

Gord Downie a multiplié les appels à la réconciliation avec les peuples autochtones durant la dernière année de sa vie. Il avait interpellé directement Justin Trudeau lors de son dernier spectacle donné à Kingston, sa ville natale, en août 2016, le pressant d’améliorer les conditions de vie des autochtones.

Le chanteur avait consacré lors de la dernière année un livre graphique, un film d’animation et un dernier disque — intitulés Secret Path — à l’histoire de Chanie Wenjack, un enfant de 12 ans mort de froid en 1966 après s’être enfui d’un pensionnat autochtone.

La mort de Gord Downie est « une perte incroyable pour le Canada », a affirmé la ministre des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord, Carolyn Bennett, qui croit que sa prise de parole a aidé à sensibiliser les gens.

« Il a donné l’exemple à tous les Canadiens en prenant [la réconciliation] à coeur et je pense que ça a incité davantage de gens à se dire que ce n’était pas le problème de quelqu’un d’autre, que c’était leur problème et qu’ils devaient faire partie de la solution », a-t-elle affirmé.

Plusieurs chefs autochtones ont rendu hommage au chanteur. « Gord était capable de toucher des gens qui n’étaient pas familiarisés avec nos enjeux », a reconnu le chef de l’Assemblée des Premières Nations, Perry Bellegarde, dans un communiqué. Il considère Gord Downie comme « un allié et un ami » et l’appelle « l’homme qui marchait à travers les étoiles ». Le nom avait été donné à Gord Downie en 2016 lors d’un rassemblement des chefs à Gatineau.

« C’est une perte pour nous tous, a souligné pour sa part le chef néodémocrate, Jagmeet Singh. C’est une personne qui a fait preuve de courage face aux épreuves et qui a utilisé sa notoriété pour attirer l’attention sur la réconciliation avec les peuples autochtones. »

Le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, a également réagi. « Nous savions que ça s’en venait et j’offre mes condoléances les plus sincères à son groupe et à tous les fans de The Tragically Hip », a-t-il dit avant de se rendre à la réunion de son caucus mercredi matin.

Dans une déclaration, le Centre national des arts a également souligné l’apport de Gord Downie à la culture canadienne. « En tant que leader du groupe The Tragically Hip, il était adoré de tous pour sa musique, ses compositions lyriques et sa présence scénique inimitable, a écrit le président et chef de la direction du Centre national des arts, Peter Herrndorf. Mais ce qui le rendait si cher à nos yeux, c’est sans doute sa manière d’évoquer en chanson notre identité, nos origines. »

Le député néodémocrate Charlie Angus, un musicien de la scène torontoise au début des années 1980, rendra hommage au chanteur à la Chambre des communes mercredi. « Ce n’était pas seulement un artiste exceptionnel, mais un homme aimant qui savait qu’il était possible de créer un monde meilleur », a-t-il écrit sur Twitter.

Des admirateurs se rassemblent à Kingston pour dire au revoir

Des admirateurs étaient rassemblés mercredi à Kingston, en Ontario, la ville natale du groupe The Tragically Hip, pour dire adieu au chanteur Gord Downie.

Des fleurs et des bougies ont été disposées près d’une pierre commémorative au Springer Market Square, où les gens étaient réunis pour une projection publique du dernier spectacle du groupe l’été dernier.

Le maire de Kingston, Bryan Paterson, a déposé une couronne de fleurs à la mémoire de Gord Downie à l’hôtel de ville, tandis qu’un livre de condoléances a été rendu accessible aux admirateurs. Quelque 30 personnes ont fait la file à proximité pour écrire dans le livre, et des bougies et des fleurs ont rapidement été ajoutées à la couronne.

En entrevue, M. Paterson a parlé d’une « nouvelle tragique » et d’un « jour triste pour Kingston ».

Le maire a dit songer aux « choses merveilleuses » que Gord Downie et le reste de groupe ont faites pour la communauté. Il a affirmé que la cérémonie au cours de laquelle il avait déposé une couronne était une occasion de dire merci au chanteur et de réaliser à quel point il manquera à ses proches et à ses admirateurs.

« Je songe souvent au fait que peu importe vos goûts musicaux, si vous résidez à Kingston, vous êtes un grand admirateur de Gord et de Tragically Hip. Ils en ont tant fait », a fait valoir le maire.

« [Le groupe] a tellement été une source de fierté pour Kingston, que nous nous qualifions de ville natale des Hip. [The Tragically Hip] est certainement davantage qu’un groupe ici, ils font partie de la famille. Et je crois que c’est ce que l’on observe ici aujourd’hui, vous voyez des familles dans notre ville se rassembler pour soutenir parents et amis, pour partager des souvenirs de Gord », a-t-il ajouté.

Un cancer des plus mortels

Le glioblastome compte parmi les cancers les plus difficiles à traiter et les plus mortels.

 

Le décès de Gord Downie, ajoutent les chercheurs et ceux qui défendent les patients atteints d’un cancer du cerveau, met en lumière la nécessité d’augmenter le financement de la recherche sur cette maladie — une cause dont le chanteur et les autres membres du groupe se sont faits les champions après l’annonce de son diagnostic en mai 2016.

 

La cause exacte du glioblastome multiforme — qui porte ce nom parce que la tumeur renferme différents types de cellules — n’est pas connue, mais les recherches portent de plus en plus à croire qu’une mutation génétique donne naissance à cette tumeur très agressive.



À voir en vidéo