Fleur persane, Perséides (avec Jean-Félix Mailloux et Amir Amiri)

Ce duo montréalais rassemble deux têtes chercheuses : le contrebassiste Jean-Félix Mailloux, que l’on connaît avec Bomata, Cordâme ou Solawa, et le joueur de santour persan Amir Amiri, qui multiplie les projets en intégrant le jazz et les musiques classiques occidentales et indiennes. La démarche très ouverte du premier n’est pas sans rappeler la vision d’un Renaud Garcia-Fons, alors que celle du deuxième fait plonger dans un univers de raffinement, de délicatesse et de douceurs aériennes. Le santour, un instrument de la famille des cithares sur table, est cristallin et les notes qui s’en dégagent ici sont souvent aérées, alors que la pulsion contrebasse ramène sur terre, mais peut également s’élever autant que le santour. Dans cinq pièces, Marie Neige Lavigne adoucit, survole et improvise au violon, s’adaptant à un voyage qui lorgne aussi le jazz, les formes libres et quelques chevauchées évoquant les Roms. Ça clique !

Écoutez La Danse

Fleur persane

★★★★
Musique métissée

Perséides (avec Jean-Félix Mailloux et Amir Amiri), Malasartes