Ladilikan,Trio Da Kali & Kronos Quartet

Ce disque est le résultat d’une passionnante rencontre entre le Kronos Quartet, qui n’en est pas à son premier mariage avec une musique africaine, et le trio Da Kali, composé de superbes musiciens mandingues de la génération actuelle et qui se produit le 12 octobre au Palais Montcalm et au Balattou le lendemain. Le disque commence en douce avec le balafon de Lassana Diabaté, que l’on a connu sur le disque Afrocubism. Puis, la voix de Hawa Kassé Mady Diabaté, la fille du chanteur au même nom de famille. La sienne est pure, puissante, parfois très mordante. Les cordes du Kronos arrivent alors, très délicatement, comme un embellissement. On gagne en harmonies, on revient au mandingue. Plus tard, le ngoni basse de Mamadou Kouyaté, fils du célèbre Bassekou, gagnera en ampleur et la rencontre aura pleinement lieu avec ces enchevêtrements de cordes qui répondent à la voix, se font minimalistes, jouent à l’unisson, vont aussi vers le blues.

Écoutez Eh Ya Ye

Ladilikan

★★★★
Mandingue, classique

Trio Da Kali & Kronos Quartet, World Circuit