The Digg, Mackjoffatt

Aux premières mesures, on réagit. Physiquement. Bon signe. Puis on constate ceci : il se passe toutes sortes de choses dans les musiques « pop-hip » de Mackjoffatt. J’entends du jazz, du funk, de l’électro, des échantillonnages. Ce n’est pas vraiment parlé, ni chanté. Ça se promène en liberté. J’entends aussi, pas seulement en filigrane, la voix d’Ariane. Oui, Moffatt. La soeur de Jacques-Olivier, prof d’éduc' au civil. Non, je ne le connaissais pas du temps du Mozaïq. Je le découvre maintenant qu’il est Mackjoffatt, et ce n’est pas plus mal. Il est prêt, le frérot, il s’est défini une manière relaxe et plutôt irrésistible. La musique, les arrangements, les mélodies s’insinuent sans qu’il y paraisse, et l’on se surprend à fredonner, à se trémousser, à se sentir bien. Sensualité discrète, groove prenant sans rien imposer, c’est la réussite inattendue de la fin de septembre, parfait complément à la canicule tardive qui vient de s’achever. Pour que l’on continue d’avoir chaud chez soi.

 

Mackjoffat - Music Face

The Digg

★★★ 1/2
Pop-hip

Mackjoffatt, Indépendant