Festival Chants de Vielles: le sens de la nuance de Yann Falquet et Pascal Gemme

Les membres de Genticorum, Pascal Gemme et Yann Falquet, sont les deux principaux ambassadeurs de la musique trad québécoise.
Photo: Photo fournie Les membres de Genticorum, Pascal Gemme et Yann Falquet, sont les deux principaux ambassadeurs de la musique trad québécoise.

Ce festival est unique. Avec son Grand Banquet en plein air, son concert Aubade à l’église, ses promenades chantées en bateau-dragon sur le Richelieu, sa Nuit du chant ou son Défilé de chanteurs musiciens et curieux, le festival offre non seulement de grands moments de musique, mais parvient à créer du dépaysement, du magique. Prochain rendez-vous : cette fin de semaine du 30 juin au 2 juillet à Saint-Antoine-sur-Richelieu. Parmi les musiciens participants : Yann Falquet et Pascal Gemme, en duo ou séparément, seront très présents.

Membres de Genticorum, les deux figurent parmi les principaux ambassadeurs du trad québécois à l’extérieur. Il y a un an et demi, ils ont fait paraître Princes et habitants, un premier disque en duo qui révèle une façon apaisante de concevoir la musique et la chanson traditionnelles. Les notes de la pochette en indiquent bien l’intention : « À l’aube du XXIe siècle, nous vivons dans un monde où les idées doivent être fortes et tranchées pour mieux se propager. Les discours nuancés perdent du terrain, car ils demandent plus d’espace et de temps pour s’épanouir. » Avouons que cela s’applique à la vie, bien au-delà de la musique.

Rejoint la semaine dernière dans un camp musical au Vermont, Yann Falquet précise : « De plus en plus, pour que les messages passent, il faut qu’ils soient courts et punchés, 140 caractères ou moins. Les hits arrivent à la radio, il faut que ça soit instantané. Nous, on a voulu prendre le temps de faire un disque nuancé avec un temps pour respirer. Ça vaut la peine d’écouter du début à la fin pour entrer dans cet univers qu’on a créé. »

Et en faisant cela, ils établissent un lien essentiel avec la musique traditionnelle : « C’est une musique qui a évolué à travers le temps et à travers de multiples générations. Ça n’a pas été un procédé immédiat, mais plutôt un long processus comme une érosion qui va créer de magnifiques formes. C’est au fil des générations que les airs vont se cristalliser, qu’une version de la pièce va évoluer jusqu’à celle qu’elle est devenue aujourd’hui. »

Dans leurs musiques et chansons, Yann Falquet et Pascal Gemme parviennent à ralentir le temps pour dégager toute la poésie qu’elles renferment. Yann le guitariste est un maître de la délicatesse et des accords ouverts, alors que Pascal peut faire flotter les notes de son violon, aussi bien que de construire de forts moments à développement progressif. Mais pour le duo, Yann a d’abord recherché des chansons dans l’optique d’un chanteur folk, plus que dans celle d’un interprète de chansons à répondre. Puis, les deux se sont inspirés de l’approche de Martin Carthy avec le regretté Dave Swarbrick, mais en intégrant la turlutte, la grondeuse, le cotillon, la galope ou même un texte surréaliste. Et les princes du disque, où sont-ils ? Sans doute au Moyen Âge européen plus qu’au Québec, mais cela ne fait que rajouter à la pertinence de la démarche musicale du duo. Pour la première fois, ils feront cet été la tournée des festivals : « Tout ce qu’on fait est plus exposé qu’avec le trio de Genticorum. C’est un peu plus difficile à jouer, mais on commence à être bien rodés », dit Yann. En attendant le prochain album de Genticorum, prévu au début de 2018.

Deux autres artistes à surveiller

Vishtèn Avec leur folk atmosphérique, leurs voix attendrissantes, leurs accords de pied, leur « tounage » de chansons, ils créent un superbe renouveau de l’héritage des Maritimes.

Pete’s Posse Mené par le super multi-instrumentiste Pete Sutherland, ce groupe du Vermont incarne toute la beauté de la musique roots américaine, avec son jumelage de violons, sa guitare énergique et des instruments comme la mandoline et le banjo « clawhammer ».

Yann Falquet et Pascal Gemme au Festival Chants de vielles

À la Nuit du chant avec Les Charbonniers de l’enfer, Sophie Fiachra et Malo Carvou, vendredi 30 juin à 19 h 30. À la Veillée de danse avec Paul Marchand, Liette Renom et Donald Dubuc, samedi 1er juillet à 22 h 30. Au concert Aubade à l’église Saint-Antoine avec Yann Gourdon, Jacques Puech, Roland Brou et Erwan Hamon, dimanche 2 juillet à 11 h. Rencontres et ateliers tout au long de la fin de semaine. Stages de l’un et l’autre en préfestival les 29 et 30 juin. Renseignements : 450 909-0940, chantsdevielles.com/horaire.



À voir en vidéo