Contrastes d’aujourd’hui

Yves Bernard Collaboration spéciale
Le grand sonneur de gaïta Carlos Núñez sera de retour aux Nuits d’Afrique.
Photo: Productions Nuits d'Afrique Le grand sonneur de gaïta Carlos Núñez sera de retour aux Nuits d’Afrique.

Ce texte fait partie d'un cahier spécial.

Des musiques juives au nouveau spectacle d’Afrique en cirque, voici quelques moments très attendus de cette saison remplie de contrastes. Survol en six escales choisies.

Nuits d’Afrique. Dans le cadre du Mois de l’histoire des Noirs, on offre le 3 février à la Sala Rossa une nouvelle édition du Nuits D’Afrique Sound System avec les Montréalais de Canicule tropicale qui reçoivent DJ Emile Omar, un programmateur à Radio Nova. Deux jours plus tard, au Balattou, on propose Les Griots de Montréal avec d’excellents musiciens du monde mandingue, avant de faire découvrir le nouveau spectacle de la flamboyante troupe Afrique en cirque le 17 février à l’Olympia. À noter également : le retour du grand sonneur de gaïta Carlos Núñez le 9 avril au théâtre Fairmont.

Montréal en lumière. Ici, quelques artistes aux couleurs latino-américaines sont à conseiller. Alejandra Ribera revient avec un nouveau disque, tout comme Intakto qui a lancé en 2016 son premier album en neuf ans. On surveillera aussi Bandidas, le groupe lancé récemment par Bïa et Mamselle Ruiz, qui ouvrira pour Alex Cuba. À ceux-là s’ajouteront Lo Esencial de Luis de la Carrasca de la troupe Flamenco vivo et le superbe duo de kora et de violoncelle mené par Ballaké Sissoko et Vincent Segal. Du 23 février au 11 mars.

Photo: Mélanie Ladouceur Le world jazz de Mismar

Arrêts Trad. Ici, la saison débute par Les P’tits rendez-vous trad au Centre de valorisation du patrimoine vivant «ès TRAD » à Québec. Quelques éléments à retenir : le Carnaval Monfarleau, un hommage au regretté Hervé Guillemer et Grey Larsen avec André Marchand. Aussi, du 7 au 9 avril, se déroulera la deuxième édition du Festitrad dans la ville de Saint-Gabriel, avec entre autres Les Charbonniers de l’enfer, De Temps antan et Musique à bouches. Quant à la Grande Rencontre, elle est reportée en septembre. Ajoutons un coup de chapeau à La Bottine souriante pour l’obtention de la médaille de l’Assemblée nationale du Québec.

Babel Musiques. Le contenu de quelques soirées de cet événement est confirmé. La soirée Des mots sur mesure, qui propose des créations en français par des artistes issus d’autres cultures, revient pour une septième fois. À cela s’ajoutent Transmission, conçu par Katia Makdissi-Warren et Moe Clark, en plus du groupe Oktopus. Du 1er au 8 avril à la Maison de la culture Ahuntsic.

Musiques juives. À la salle Bourgie, plusieurs créateurs inspirés par les muses juives seront en évidence. Dans ce contexte, le Quatuor Molinari avec son Mariage klezmer, la violoniste Lara St. John avec ses chansons de la diaspora d’Europe et du Moyen-Orient, Magillah avec son Klez-Kabaret et Constantinople avec le trompettiste new-yorkais Frank London sont recommandés.

Cinq concerts internationaux. Le groupe de musique persane 2.0 Niyaz, les guitaristes de MG3 avec le fabuleux joueur de slide Pandit Debashish Bhattacharya, de même qu’Omar Sosa avec Paolo Fresu et Trilok Gurtu viendront au Palais Montcalm de Québec, alors que le Black Arm Band proposera dirtsong, un hommage aux cultures des aborigènes d’Australie, au théâtre Maisonneuve le 28 janvier. Dans un registre plus pop, l’Italien Zucchero se produira à l’Olympia de Montréal le 28 mars.

Cinq talents montréalais mis en vitrine

La musique iranienne plurielle de l’Ensemble Kamaan à la Sala Rossa, le 25 janvier.

Le world jazz de Mismar à la Maison de la culture Maisonneuve, le 27 janvier.

La chanson orientalisée de Lady Sylva au Rialto, le 2 février.

La superbe voix céleste de Karim Dabo à la salle Claude-Léveillée, le 12 février.

Le folk mondial du guitariste Paul Audy au Petit Outremont, le 11 avril.