La santé par le do, le ré et le mi

Pour huit femmes sur dix, la musique est la source de motivation qui permet de faire un exercice plus exigeant dans un cours de conditionnement physique, indique l’étude
Photo: Sascha Kohlmann / CC Pour huit femmes sur dix, la musique est la source de motivation qui permet de faire un exercice plus exigeant dans un cours de conditionnement physique, indique l’étude

Cinq portions de fruits et légumes par jour, c’est bien, pour vivre en santé. Mais avec de la musique, c’est encore mieux.

C’est que la musique est une source importante de motivation lorsque vient le temps de faire de l’activité physique et sportive. Une corrélation établie dans l’unanimité par les Canadiens au terme d’un sondage Léger mené dans les dernières semaines pour le compte de la Société canadienne des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique (SOCAN).

La musique n’adoucit pas que les moeurs, elle rend plus agréable l’activité physique de 77 % des répondants à ce coup de sonde lancé en ligne dans un bassin de 1597 Canadiens entre octobre et novembre dernier. Un échantillon probabiliste de même taille aurait une marge d’erreur de plus ou moins 2,5 %, 19 fois sur 20.

Mieux, pour huit femmes sur dix, cette musique est la source de motivation qui permet de faire un exercice plus exigeant dans un cours de conditionnement physique, indique l’étude commandée par l’organisme qui gère et représente les droits d’auteur des créateurs de musique au pays et à travers le monde.

« Nous savons tous que la musique peut avoir un effet positif sur notre comportement et notre humeur, a indiqué Geneviève Côté, représentante de la SOCAN au Québec, par voie de communiqué. Les résultats de l’étude indiquent qu’elle joue aussi un plus grand rôle que nous le croyions sur la santé physique. »

Pour toutes les émotions

Plus des trois quarts des Canadiens estiment qu’en matière de conditionnement physique, la musique est aussi importante que l’eau, des chaussures confortables et des vêtements appropriés, indiquent les résultats du sondage. Pour 59 % des répondants, cette musique fait passer le temps plus rapidement, donne de l’énergie (56 %) et motive à continuer (53 %).

Sans surprise, la musique est mentionnée par la moitié des répondants comme source importante pour se sentir mieux dans les périodes tristes, rapporte l’organisme, qui a dévoilé jeudi en grande pompe les résultats de son enquête simultanément à Montréal et à Toronto. Elle est prisée par ailleurs par 44 % des personnes comme moyen pour se détendre, et ce, de manière plus prononcée chez les femmes (55 %) que chez les hommes (38 %).

Enfin, même si 91 % des Canadiens disent écouter de la musique pour faire baisser leur niveau de stress, cette masse unanime le fait dans une grande diversité, avec une nette préférence pour le rock (32 %), le pop (27 %) et le classique (22 %). La musique électronique (7 %), la musique indie (11 %) et le jazz (12 %) restent, eux, dans la marge.