Une moisson de chansons «extraordinormales»

<p>Le groupe Avec pas d'casque, une fois de plus, est par venu à ses fins, juge Sylvain Cormier.</p>
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir

Le groupe Avec pas d'casque, une fois de plus, est par venu à ses fins, juge Sylvain Cormier.

Jamais trop de disques à porter sur son coeur. C’est seulement maintenant que des bien-aimés sont exclus : où sont donc mes Hay Babies et leur «4ième dimension», où est mon Sept jours en mai, création collective si exaltante ? Qu’en est-il de Joe Grass, dont j’ai tant écouté «The Rest Will Disappear» ? Et le minialbum «Lendemains» des Soeurs Boulay, si tendre, tendre ? Choisir, c’est trahir. Mais c’est aussi dire à quel point cette dizaine glorieuse est à chérir.