Jamais marre d’«Ultramarr» (et autres effets spéciaux)

L'album «Ultramarr» de Fred Fortin trace en filigrane l’histoire d’un musicien usé, en plein questionnement, qui a « le p’tit cœur patché au gaffeur tape».
Photo: Francis Gagnon L'album «Ultramarr» de Fred Fortin trace en filigrane l’histoire d’un musicien usé, en plein questionnement, qui a « le p’tit cœur patché au gaffeur tape».

Alors que certaines années les choix se font aisément, ça joue du coude dans le sommet du palmarès québécois de 2016. Le travail magnifique de Fred Fortin ou les mots superbes d’Avec pas d’casque ? Le rap moderne et pertinent de Koriass ou le folk-rock touchant d’Amylie ? En voilà quatre d’une dizaine riche, où le rap a le beau rôle. Faut vous y faire : après tout, on est en 2016.