Les nouvelles locales, une «responsabilité»

Jean-Pierre Blais a déploré qu’« un nombre inquiétant de stations de télévision » aient réduit leur personnel, centralisé leurs activités et réduit la durée de leurs bulletins de nouvelles.
Photo: Adrian Wyld La Presse canadienne Jean-Pierre Blais a déploré qu’« un nombre inquiétant de stations de télévision » aient réduit leur personnel, centralisé leurs activités et réduit la durée de leurs bulletins de nouvelles.

Ottawa — Le président du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) affirme que les réseaux de télévision ont la responsabilité de produire des nouvelles locales.

Jean-Pierre Blais a expliqué à un comité des Communes, jeudi, que les profits n’étaient pas le seul objectif.

Le dirigeant du CRTC a tenu ces propos devant le Comité permanent du patrimoine canadien, qui se penche actuellement sur les médias et les communautés locales. M. Blais a souligné que les plateformes numériques constituaient une nouvelle source de couverture locale, mais qu’elles ne possédaient pas le financement et l’expertise des chaînes d’information télévisées professionnelles.

Le président a également déploré qu’« un nombre inquiétant de stations de télévision » aient réduit leur personnel, centralisé leurs activités et réduit la durée de leurs bulletins de nouvelles.

À voir en vidéo