Trente chansons pour contrer Trump

À ce jour, «30 days, 30 songs» met notamment en vedette Franz Ferdinand.
Photo: Andy Buchanan Agence France-Presse À ce jour, «30 days, 30 songs» met notamment en vedette Franz Ferdinand.

Alors que l’élection présidentielle chez nos voisins du sud arrive à grands pas, 30 artistes, américains mais pas seulement, ont décidé de mettre leur poids dans la balance en créant des chansons originales pour convaincre l’électorat de ne pas voter pour le candidat républicain Donald Trump, dont la campagne est décrite comme « clivante et haineuse » et « remplie de mensonges et de fausses promesses ».

Le projet, clairement partisan en faveur de la démocrate Hillary Clinton, est intitulé « 30 Days, 30 Songs » et a été lancé le 10 octobre. Chaque jour, un titre est mis en ligne au www.30days30songs.com, et ce, jusqu’au jour du vote, le 8 novembre. Mis sur pied par Dave Eggers, écrivain et fondateur de la maison d’édition McSweeney’s, le site met déjà en vedette des créations d’artistes populaires ou moyennement connus du grand public.

Dans l’arène

Le groupe Death Cab for Cutie a lancé le bal avec le titre Million Dollar Loan, référence au prêt que le trublion a reçu de son père en début de carrière. Dans Can’t You Tell, Aimee Mann se met dans la peau de Trump et lui fait dire « I can’t do this job, my god/Can’t you tell/I’m unwell. » Le chanteur Bhi Bhiman montre que le milliardaire serait un (trop) bon allié de la Russie, alors que Jim James, chanteur du groupe My Morning Jacket s’attaque aux mensonges véhiculés par le candidat du Grand Old Party. À ce jour, 30 days, 30 songs met aussi en vedette Franz Ferdinand et Josh Ritter, alors que des titres de R.E.M. et de Moby seront mis en ligne cette semaine.

Dave Eggers — qui avait déjà lancé en 2012 le projet 90 Days, 90 Reasons pour reporter Barack Obama au pouvoir — raconte dans la présentation de son site qu’il n’était plus question « de rester assis sur les lignes de côté », voulant « prévenir l’apocalypse que serait Donald Trump comme président ».

Les premiers contacts avec les artistes ont été faits par Eggers, qui a par la suite reçu plusieurs propositions, même davantage que les 30 « cases » disponibles. « Je crois qu’une nouvelle chanson a un effet puissant », a dit Eggers au site Entertainment Weekly, convaincu que les oeuvres proposées sont si accrocheuses et efficaces « qu’elles pourront faire bouger l’aiguille un petit peu. »

Si dans les derniers mois plusieurs musiciens ont appuyé Hillary Clinton ou Bernie Sanders — dont Kanye West, Beyoncé, Katy Perry, Lady Gaga, Quincy Jones, etc. —, peu d’artistes ont donné leur appui à Donald Trump. Parmi eux, notons la chanteuse country Loretta Lynn, Ted Nugent, Pat Boone, Gene Simmons et Kid Rock.