Des autoportraits, Juste Robert

Tout ce qu’il fait est une fleur, même en automne. Découvert entre les flammes d’un feu de joie sur les bords de la rivière Péribonka alors qu’il n’était qu’un fulgurant sculpteur gratteux de Cohen et d’Avec pas d’casque, Jean-Robert Drouillard enflamme depuis notre coeur de sa voix singulière. Devenu Juste Robert avec quelques acolytes aguerris, le timide est sorti de sa cuisine pour lancer vendredi Des autoportraits, puissantes balades entre la ville de Québec et l’océan. Hymnes à l’amour (merveilleuse Golden Storm) et à la lutte (intense Nous sommes ta meute), ses opus composent avec les déchirements de la vie dans une rage apaisante, au son notamment du merveilleux accordéon de Laurence Petitpas dans Il tombe des cordes. Juste pour tomber sous le charme avec sa façon de parler du « gâteau au citron, du fleuve ou du coeur comme un parc à chien avec des yeux de Labrador », Juste Robert sera en concert le 19 octobre au Musée national des beaux-arts du Québec.


Juste Robert - Il tombe des cordes

Des autoportraits

Folk

Juste Robert, P572