Lendemains, Les Soeurs Boulay

Arrivé sans avertir. Un mini-album à chérir. Une sorte de carte postale numérique : allô, c’est nous, il fait beau là où on se trouve, on a eu envie de donner des nouvelles. Alors voilà, quatre nouvelles chansons. Petites laines pour l’automne qui commence. Chandail d’amour, tricoté tendre. Pas de « show de boucane » et c’est bien (même si on aime ça aussi). Une guitare, un piano, elles deux. De l’instrumentation et des voix en plus pour La moitié de toi qui dort, mais fins ourlets. Déjeuner, chanson de Philippe B, donne le ton, pleins de moments parfaits pour le couple sur le bord d’éclore mais comptant déjà « les lendemains matins […] avant le début de la fin ». Et puis il y a Mamie, mamie, chanson de Stéphanie et Mélanie pour dire à leur mamie que les amoureux d’aujourd’hui sont « comme les bijoux d’oreilles / On sait qu’on peut les enlever ». La moitié de toi qui dort parle à la maman, Piedmont à l’amoureux décevant. Tout ça est bien intime. On va garder ça entre nous. Au chaud.


Les Soeurs Boulay - Déjeuner

Lendemains

Chanson

Les Soeurs Boulay, Grosse Boîte