EP, Ada Lea

Ada Lea, c’est l’« Ophélie » de John Everett Millais, ressuscitée en version magnifiée par Maude Arès et Ali Levy. La jeune femme de 1851 gisant dans la rivière est ressortie en 2016 parmi les roses pour nous offrir un minialbum libérateur. À la fois jazz éthéré et folk minimaliste, l’oeuvre de Ada Lea prend le cliché du miroir d’une âme. Lavé par la pluie qui tombe sur l’Albertine’s Drawing Room à Montréal, l’esprit de l’amoureuse à la voix de fée cherche à s’émanciper. Dans de puissantes montées à la Sigur Rós, notamment dans Looking Back, les cordes dévalent des pentes en compagnie des notes du clavier, pendant que la caisse claire bat la chamade. Berceuse pour les relations pleines d’ecchymoses, Crooked Picture montre un entrelacement des voix et de la contrebasse impressionnant. L’EP d’Ada Lea laisse présager le beau après l’orage dans des éclats lumineux — à 3 : 00, dans Half Loving ! — qui ne laisseront personne indifférent. En concert le 22 septembre dans le cadre de Pop Montréal.


Half Loving - Ada Lea

EP

Folk alternatif

Ada Lea, Sainte Cécile, Dare To Care Records