Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L’automne marquera le 5e anniversaire de la Maison symphonique à Montréal, et l’OSM ouvrira la saison avec «Carmina Burana».

Les retrouvailles d’Hélène Grimaud et Yannick Nézet-Séguin

Christophe Huss Collaboration spéciale
L’automne marquera le 5e anniversaire de la Maison symphonique à Montréal, et l’OSM ouvrira la saison avec «Carmina Burana».
Photo: Jacques Nadeau Le Devoir L’automne marquera le 5e anniversaire de la Maison symphonique à Montréal, et l’OSM ouvrira la saison avec «Carmina Burana».

L’automne classique montréalais, qui débutera le 7 septembre avec Carmina Burana dirigé par Kent Nagano, verra notamment, le 6 octobre, les retrouvailles de Yannick Nézet-Séguin et Hélène Grimaud à la Maison symphonique.

Cinq ans déjà que Montréal dispose de son joyau, la Maison symphonique. Même si l’OSM ne met pas particulièrement la chose en exergue, la date d’ouverture de la saison, le 7 septembre, coïncidera exactement avec cet anniversaire. La présentation de Carmina Burana a d’ores et déjà entraîné la programmation d’une supplémentaire, samedi le 10 septembre à 14 h 30.

Si la Maison symphonique de Montréal fête ses cinq ans, la salle Bourgie le fait aussi. Le concert festif, avec 25 musiciens, aura lieu le 28 septembre. La saison proprement dite débutera le 14 septembre avec un récital de Charles Richard-Hamelin, qui remettra le couvert les 21 et 28 septembre.

En date du 21 septembre, six autres saisons auront été lancées : Quatuor Molinari, avec un hommage à Jean Papineau-Couture (le 10) ; Ladies' Morning avec Benedetto Lupo (le 11) ; Violons du Roy avec Reinhard Goebel (le 16) ; Opéra de Montréal avec Aïda (le 17), le Studio de musique ancienne, le 19, avec les Vêpres de Monteverdi en hommage à Christopher Jackson et Pentaèdre (le 21), avec un concert au Conservatoire.

Orchestres

Parmi les grandes visites à l’OSM, nous sommes heureux de retrouver James Ehnes, avec le concerto de Dvórak (13 octobre) et lors d’un récital (le 16) présenté en collaboration avec Pro Musica, qui a la bonne idée de nous faire connaître Lukas Geniusas (5 décembre). L’affiche de l’automne à l’OSM est le 2e Concerto de Prokofiev par Denis Matsuev et James Conlon, les 15 et 17 novembre.

À l’Orchestre métropolitain, Hélène Grimaud jouera le 3e Concerto de Bartók le 6 octobre. La 5e Symphonie de Mahler par Yannick Nézet-Séguin est au programme de la 2e partie : cela ne se manque pas ! Nézet-Séguin sera de retour à la Maison symphonique le 27 novembre pour Les Cloches de Rachmaninov et Petrouchka de Stravinski.

I Musici, qui ouvrira sa saison le 12 octobre, à la salle Bourgie, avec une réduction du Chant de la terre de Mahler, affrontera les trois dernières symphonies de Mozart, le 24 novembre.

Côté Violons du Roy, et outre le concert dirigé par Reinhard Goebel, il faut noter deux rendez-vous avec Bernard Labadie : quatre cantates de Bach, pour l’An III du cycle de la salle Bourgie (30 octobre), et Le Messie à la Maison symphonique le 10 décembre.

McGill, qui a la très heureuse idée d’éditer désormais une brochure de ses concerts, confiera à son orchestre symphonique la 9e Symphonie de Mahler à la salle Pollack les 28 et 29 octobre. À l’Université de Montréal, on rénove la salle Claude-Champagne et Jean-François Rivest est en année sabbatique. Paolo Bellomia et Mathieu Lussier dirigeront donc l’orchestre, le premier, le 7 octobre à Saint-Jean-Baptiste, le second le 3 décembre à la salle Claude-Champagne rénovée.

Bach et voix

Comme d’autres ensembles d’ici, dont Les Idées heureuses avec leur nouveau 1er violon, Laura Andriani, l’Orchestre de chambre McGill sera impliqué dans le Festival Bach qui lui a confié les Concertos brandebourgeois. Ce Festival Bach de Montréal se tiendra du 18 novembre au 4 décembre avec, en avant-première, le 11 novembre un concert de Viktoria Mullova, l’Accademia Bizantina et son chef fondateur Ottavio Dantone. Café Zimmermann, Sergeï Babayan, Konstantin Lifschitz et Yo Yo Ma, qui jouera des Suites pour violoncelle seul le 2 décembre, sont les vedettes de ce festival.

Arion propose hors festival, du 29 septembre au 2 octobre, son propre concert Bach, dirigé par Alexander Weimann. Mais Arion fait surtout venir, du 9 au 13 novembre, le brillant clarinettiste Lorenzo Coppola. Il jouera à nouveau le concerto de Mozart, mais on ne s’en lasse pas.

L’Opéra de Montréal programmera deux opéras : Aïda (17 septembre) et Don Giovanni à partir du 12 novembre. Dirigé par Jordan de Souza, nouveau directeur musical de la Komische Oper de Berlin, Don Giovanni affiche une distribution 100 % canadienne. Les amateurs d’opéra profiteront également d’un spectacle d’Opera McGill, Alcina de Haendel, du 5 au 7 novembre, et ils iront voir au cinéma, le 10 décembre, ce que le Metropolitan Opera fait de L’amour de loin de Saariaho mis en scène par Robert Lepage. La série Met Live in HD débutera le 8 octobre avec Tristan et Isolde.

Les quatuors en visite cet automne le seront pour le Ladies' Morning : les Pacifica seront à Montréal le 2 octobre et le Quatuor Hermes le 23 octobre. Il faut ajouter à cette offre quelques rendez-vous chambristes de la salle Bourgie, comme le concert d’Isabelle Faust et Alexander Melnikov, le 10 novembre, ou les récitals de piano de Danny Driver et Sofya Gulyak.

Les amateurs d’orgue, qui verront cet automne la fin du cycle Bach à l’Oratoire, attendent le Festival du Concours international d’orgue du Canada, du 2 au 30 octobre 2016, sur différents orgues de Montréal. Du 20 octobre au 3 novembre, l’ECM + sera en tournée au Canada avec son projet Generation 2016, alors que le NEM tiendra du 2 au 25 novembre son Forum international des jeunes compositeurs et que la SMCQ fera sa rentrée le 30 septembre avec un concert gratuit dans le cadre des Journées de la culture.

5 dates à retenir

7 septembre. Kent Nagano dirige Carmina Burana en ouverture.

6 octobre. Yannick Nézet-Séguin et Hélène Grimaud.

11 novembre. Viktoria Mullova et Accademia Bizantina.

15 novembre. Denis Matsuev et James Conlon à l’OSM.

10 décembre. Le Messie avec Bernard Labadie.

Consultez la suite du dossier