Les Singphoniker, tout bénéfice

C'est une idée originale qu'a eue Pro Musica en conviant à son concert-bénéfice, ce soir, les Singphoniker. Issue d'un jeu de mots astucieux en langue allemande sur la proximité entre le sym de symphoniker («symphonique») et la racine sing («chant», «chanter»), la dénomination de cet ensemble de six voix d'hommes illustre bien l'inventivité de ces chanteurs hors du commun. Alfons Brandl, Hubert Nettinger, Ludwig Thomas, Michael Mantaj, Christian Schmidt et Berno Scharpf ont formé leur groupe il y a 20 ans, prolongeant en Allemagne la riche tradition du groupe vocal, qui avait connu son apogée, s'agissant de la musique populaire, à la fin des années 20 avec la création des Comedian Harmonists, dont la fulgurante carrière avait été brutalement stoppée par le régime hitlérien.

Les Singphoniker ont fait fructifier cette tradition sur la durée à travers des centaines de concerts et plus de vingt CD, dont, notamment, une intégrale des choeurs d'hommes de Schubert qui fait référence. Il est facile pour un ensemble de cette nature de se laisser entraîner dans le tourbillon sans fin du crossover. S'ils n'ont jamais rechigné à emprunter des chemins de traverse (leur dernier disque est consacré aux succès de Simon et Garfunkel à la sauce Singphoniker, sur le nouveau label Oehms Classic), les six chanteurs allemands ont su préserver une très grande polyvalence et une immense crédibilité stylistique. Dans leurs concerts, ils prennent même un malin plaisir à croiser Roland de Lassus et Carl Orff, Richard Strauss et les Beatles, à tenter, donc, de concilier l'inconciliable. Ces contorsionnistes vocaux y ont réussi en gagnant leur crédibilité musicale, par-delà leur modèle initial, les fameux Comedian Harmonists, dans des enregistrements allant du chant grégorien à Rossini en passant par les choeurs de Schubert cités ci-dessus et deux petits trésors que sont un programme Grieg et un autre mêlant Max Reger et Richard Strauss (sur label CPO).

La première partie de leur programme pour Pro Musica proposera des oeuvres de Schubert, Grieg, Richard Strauss, Rossini et Saint-Saëns. Atmosphère plus détendue après l'entracte avec des succès des années 30 et de plus tard, des standards du jazz et de nombreux succès, des Beatles à Stevie Wonder.

SOIRÉE-BÉNÉFICE PRO MUSICA

Die Singphoniker.

Mélodies classiques et populaires.

Ce soir au salon Versailles des salles Windsor, 1170, rue Peel.

Cocktail dînatoire à 18h30 et concert à 20h. Renseignements et réservations: % (514) 845-0532.