En bref - Les prix Corrida, prise 2

Deux fois olé! La seconde édition du concours interactif Corrida, consacré à la relève musicale et mené sur Internet, a couronné avant-hier deux acteurs de la scène émergente plutôt qu'un: l'auteur-compositeur-interprète Daniel Simard, pour son album Drôle de sort, et le groupe Les Alchimistes, pour sa maquette.

Les vainqueurs se partagent 50 000 $ en prix. Au départ, 50 candidats avaient été proposés au vote du public d'internautes. Daniel Simard roule sa bosse depuis quelques années déjà, son premier album remontant à 1998. L'auteur-compositeur marie une écriture fine à des arrangements musicaux soignés. Ses airs et ses paroles rappellent ceux de Paul Piché. Des musiciens accomplis ont collaboré à son second album, notamment Jean Leloup, Pierre Tanguay et Rock Larue. Plus récente, la formation Les Alchimistes surprend par ses voix multiples; elle passe aisément du français à l'anglais, troquant les sonorités plus pop-rock pour un trip-hop plus langoureux, conjugué tantôt au féminin, tantôt au masculin. La petite controverse ayant entouré la première édition de Corrida, en 2003, avait entraîné un remaniement du concours. La catégorie «meilleure maquette» a notamment été ajoutée à celle du «meilleur album». En effet, après l'annonce du prix remis à la lauréate Ariane Moffat l'an dernier, certains participants avaient déploré qu'on décerne l'unique prix du concours à une artiste bénéficiant déjà, via l'étiquette Audiogram, d'une visibilité importante, au détriment des artistes plus démunis. Eworldmusic.com et les Disques RSB, qui mènent l'arène de Corrida, ont aussi revu les règles d'admissibilité du concours. Ainsi, l'inscription coûte maintenant 75 $ plutôt que 50 $, et seuls les artistes ayant vendu moins de 2000 albums y sont admissibles.