Les visages de la scène locale: Los

Les cinq membres du groupe Los
Photo: Festival d’été de Québec Les cinq membres du groupe Los

Chaque jour, pendant le Festival, Le Devoir fait honneur à un talent de la scène de Québec. Aujourd’hui : Los et Ghostly Kisses.

Après quatre années d’existence, la formation Los de Québec sortira finalement son premier album à l’automne. Un moment très attendu pour ce groupe pop garage qui ne manque pas d’ambition.

En entrevue, les cinq membres du groupe ont dû répéter cinq fois que leur premier album allait sortir à l’automne. « On a vraiment hâte que les gens entendent nos nouvelles chansons. Ça représente bien ce qu’est le groupe en ce moment », résume le chanteur Kenny Turgeon.

Les trois extraits de l’album qui sont déjà sur le marché font dans la pop de plage aux couleurs naïves comme le suggère la pièce Small Surf. Très efficaces, les pièces s’écoutent comme du bonbon et ont sans conteste ce qu’il faut pour rejoindre un large public.

Et c’est vraiment ce que les cinq membres de Los appellent de leurs voeux. Ne leur parlez pas trop de la scène locale, leurs regards sont tournés vers la planète entière.

« C’est sûr qu’on vise quand même le marché international », résume le batteur Kevin Robitaille, qui est dans le projet depuis le début. La claviériste, Maxine Maillet, souligne qu’ils travaillent sur le « long terme ».

« Toute la démarche du groupe vise une diffusion internationale, renchérit Kenny Turgeon. Les groupes sur lesquels on tripe font des tournées aux États-Unis, en Europe et tout ça, et c’est vraiment ce qu’on vise. » Ce n’est d’ailleurs pas pour rien qu’ils chantent en anglais, concèdent-ils.

Pour eux, le concert au Festival tombe pile. « Le timing est parfait, poursuit Kenny Turgeon. On existe quand même depuis 2012, même s’il y a eu des changements de membres. Je pense que c’est là qu’on est rendus. »

À ceux qui se posent la question, Los se prononce tout d’une traite, comme un article en espagnol. À quoi réfère-t-il ? « Il y a une explication, mais ça ne se dit pas, lance en riant le guitariste Jean-Daniel Lajoie. C’est quand même dur de trouver des noms de groupes qui ne sont pas déjà pris. LOS n’avait pas encore été choisi, à part par des groupes hip-hop obscurs du Brésil… »

 

Consultez tous nos textes sur le Festival d'été de Québec

Los

Dimanche sur la scène Fibe à 17 h (avant TOPS et Mother Falcon)