Fog Dreams, Millimetrik

On ne sait pas trop si c’est le titre de ce huitième album du musicien Millimetrik qui dirige notre écoute et qui nous plonge dans le brouillard, ou alors si c’est purement l’énergie qui se dégage de son univers qui le fait. Peu importe, ce Fog Dreams, paru il y a quelques mois et relancé récemment en vinyle, crée dans nos cerveaux un univers pluvieux. Bord de mer ? Pas tant que ça, à bien y penser, malgré les vagues et le phare qui ornent la pochette, et les titres aux noms évocateurs (Le fantôme du phare de Sambro Island, Peninsula Mist). C’est qu’il y a quelque chose d’assez urbain dans ces univers électroniques, house mais profonds, planants mais bien percussifs à la fois. On est plus dans Blade Runner que dans Shutter Island. C’est aussi fort joli quand les chanteuses s’y mettent, Frannie Holder et Maude Audet ajoutant un peu de mystique à tout ça. En concert au FEQ avec musiciens le 11 juillet à l’Impérial, avec entre autres Le Matos, une union sonore logique.


Millimetrik Ft. Maude Audet - Port Ellen bass

Fog Dreams

Électro

Millimetrik, Coyote Records