Petit prince, Rymz

Rattrapons, quelques mois après sa sortie, ce disque du rappeur québécois Rymz, qui offrira un spectacle gratuit au Festival d’été de Québec le 13 juillet, avec Dead Obies et Mac Miller. De cette affiche, Rymz est probablement le rappeur qui joue le moins sur l’humour ou la légèreté. Son deuxième disque, Petit prince, tisse un portrait sombre où se croisent toutes sortes de troubles, de soucis, de dépendances. En ça, Rymz possède un côté plus « traditionnel » du hip-hop québécois. Mais les pistes de ce disque le révèlent également bien à l’aise dans les sphères musicales plus américaines et modernes, à l’instar du travail de Loud Lary Ajust, de Dead Obies ou de Koriass, sans tout à fait faire partie de la bande. Ici, ce n’est pas Karim Ouellet qui vient faire son tour, mais plutôt David Lee. Petit prince, plutôt opaque au fil de ses 58 minutes divisées en 16 titres, est dynamisé par quelques voix de femmes et des clins d’oeil musicaux. Du bon travail, plus pour la tête que le coeur.


Rymz - Petit Prince

Petit prince

Hip-hop

Rymz, Silence d’or