Argerich and Friends live from Lugano 2015, Martha Argerich

Lugano, c’est le festival de Martha Argerich. EMI, devenu Warner, en édite depuis 2002 les temps forts. Le millésime 2015 est excellent avec, notamment, deux trios de Brahms de haut vol : l’Opus 40 par Ilya Gringolts, Nathan Braude et Alexander Mogilevski et l’Opus 114 par Paul Meyer, Gautier Capuçon et Nicholas Angelich. Martha Argerich est associée à Lilya Zilberstein pour Six études canoniques de Schumann arrangées par Debussy, à Mogilevski dans les Variations D. 813 de Schubert et au violoniste Geza Hosszu-Legocky pour de brûlantes Danses roumaines de Bartók. Elle retrouve Stephen Kovacevich pour En blanc et noir, que je préfère au récent Argerich-Barenboïm, et ajoute à son répertoire Porteña pour 2 pianos et orchestre de Luis Bacalov (né en 1933). Le troisième CD est très XXe siècle, avec Debussy, Bacalov, la Sonate pour 2 pianos de Poulenc, les Enfants terribles de Glass et des danses de Ginastera. Un ardent coffret, très sympathique.


Martha Argerich - Danse roumaine de Bartok

Martha Argerich

Classique

« Argerich and Friends Live from Lugano 2015 ». Warner Classics 3 CD 0 825646 285495.