Matt Haimovitz, Schubert: Quintette à deux violoncelles

Le violoncelliste Matt Haimovitz, professeur à McGill et ancienne vedette de la Deutsche Grammophon, fut, il y a quinze ans, à l’image du violoniste Gil Shaham, l’un des premiers instrumentistes à créer sa propre étiquette de disque, Oxingale Classics. Il y a quelques années, Oxingale a conclu un partenariat avec PentaTone, l’un des leaders dans l’édition de SACD multicanaux. PentaTone reprend aujourd’hui deux titres majeurs du catalogue Oxingale antérieurs à ce partenariat : la Sonate arpeggione de 2001 avec Itamar Golan et le Quintette D. 956 de 2003 avec le Quatuor Miró, à mon sens le meilleur enregistrement de la carrière de Haimovitz et l’une des grandes versions de ce quintette. La spatialisation artificielle n’ajoute rien à l’expérience d’écoute, surtout dans la sonate, captée d’assez près. Si vous avez le quintette, inutile de le racheter, mais si vous ne connaissez pas cette version, elle est très recommandée.


Matt Haimovitz et le Quatuor Miro - Quintette D956 de Schubert

Matt Haimovitz

Classique

Schubert : Quintette à deux violoncelles, D. 956. Sonate pour Arpeggione. Pentatone PTC 5186 549.