Musique classique - La création d'un opéra

À l'occasion de son 60e anniversaire, le Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec a eu l'idée de commander au compositeur Denis Gougeon et au dramaturge Normand Chaurette un nouvel opéra. Intitulé Hermione et le temps, ce spectacle, d'après le Conte d'hiver de Shakespeare, sera créé 13 février, au Théâtre d'Aujourd'hui, où il tiendra l'affiche jusqu'au 21 février.

Denis Gougeon a une solide expérience en matière de musique et de théâtre. Sa première incursion dans le genre fut sa musique de scène de Roberto Zucco, de Bernard-Marie Koltès, présenté en juin 1993 au Festival du théâtre des Amériques. Pour le même festival, deux ans plus tard, il a conçu la musique du spectacle Maîtres anciens de Thomas Bernhard, mis en scène par Denis Marleau du Théâtre Ubu. Il avait déjà travaillé avec Normand Chaurette sur Passage de l'Indiana, créé au Festival d'Avignon en 1996. Ce dernier a trouvé dans Conte d'hiver (déjà adapté par Luc Bondy et Marie-Louise Bischofberger pour l'opéra du même nom de Philippe Boesmans créé en 1999 au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles) un fil conducteur stimulant: la jalousie dévastatrice. «La jalousie est à la base de bien des chefs-d'oeuvre de Shakespeare; qu'on songe à la tragédie d'Othello, personnage consumé par ce "monstre aux yeux verts qui produit l'aliment dont il se nourrit", ou à la comédie des Joyeuses commères de Windsor, où le mari, redoutant d'être cocu, cherche l'amant de sa femme dans le creux d'une noix.»

L'idée d'Hermione et le temps est de réunir en un spectacle musique et théâtre et nous promet de laisser une place importante à la parole. De fait, la musique semble vouloir jouer le rôle du choeur antique, puisque le communiqué du conservatoire nous apprend que «l'action principale sera amenée par les comédiens et les textes joués, alors que les passages illustrant la pensée seront ponctués par les chanteurs, de façon à doubler le propos ou à le renforcer». Hermione et le temps, préparé musicalement par Louise-Andrée Baril et mis en scène par Suzanne Lamontagne, sera défendu par les élèves de deuxième année du Conservatoire d'art dramatique de Montréal et les élèves de chant du Studio d'opéra du Conservatoire de musique de Montréal.