Samito, Samito

Son premier disque, on l’espérait depuis cinq ans et voilà qu’il en lance un autre avant d’avoir mis sur le marché celui que l’on attendait l’an dernier pendant qu’il pouvait profiter de son titre de Révélation Radio-Canada. Samito, tête très chercheuse et être au charisme tranquille, le voulait groovy, ce disque : très groovy, contagieux et hypnotique. Le résultat est plus que probant. Le pianiste au bagage traditionnel mozambicain qui s’était passionné pour un jazz dans la veine d’Abdullah Ibrahim avait accompagné tout ce qui bouge à Montréal. Il est devenu une véritable machine de groove avec une douce voix aux mille décalages qui lui permet de varier constamment les atmosphères : plus pop, plus intime, supermélodique, presque brésilien par moments, avec des guitares urgentes, des basses fréquences et de l’électro en avant, du funky qui chauffe, du sautillant, mais aussi de la respiration et du stellaire. Retenez ce nom : Samito, un artiste majeur !

Samito

Afro-électro pop

Samito, Costume/DEP