The Party, Andy Shauf

Imaginez une fête où un groupe d’amis plus ou moins proches sont rassemblés dans un appart. Sur ce deuxième disque, le natif de Regina Andy Shauf s’amuse à dépeindre de plusieurs points de vue dix moments campés dans ce décor. Avec au menu des bières de trop, des cigarettes à aller fumer dehors et des âmes un peu croches. Déjà, les mots y sont beaux et cruels de vérité. Mais la musique qui enrobe tout ça, sur le grandiose The Party, est délicieuse. C’est à la fois assez rétro dans l’instrumentation (cordes et cuivres) et les ambiances — pensez à l’univers de Paul Simon sur Still Crazy After All These Years, ou à certaines pièces lentes des Beatles —, et plutôt moderne dans la relecture de ce passé folk-rock. Le synthétiseur et la basse feront vibrer les fans de Timber Timbre, et on pense ici et là à Ray Lamontagne, à Elliott Smith, à Mac De Marco. The Party avance doucement dans la nuit, oscille comme la réalité après un ou deux verres.

The Party

Folk-rock

Andy Shauf, Arts & Crafts