Première semaine de Violon 2016

Les participants au 15e Concours musical international de Montréal
Photo: Source CMIM Les participants au 15e Concours musical international de Montréal

Le 15e Concours musical international de Montréal (CMIM) a débuté lundi avec les épreuves de quart de finale à la salle Bourgie du Musée des beaux-arts de Montréal. À la suite du désistement de l’Allemand Albrecht Menzel, 23 jeunes violonistes de 17 à 29 ans (17 femmes et 7 hommes) de 11 pays participeront à cette édition Violon 2016. Précédemment, une candidate ukrainienne, une Bulgare et un jeune Américain avaient été remplacés par la Française Anna Göckel, la Roumaine Ioana Cristina Goicea et la Japonaise Rika Masato.

Le quart de finale s’achèvera ce mercredi soir, les trois derniers candidats se présentant à 19 h 30. Après un jour de repos, la demi-finale, pour les 12 candidats rescapés, se tiendra, également à la salle Bourgie, vendredi et samedi. L’épreuve finale, lundi 30 et mardi 31 mai, aura lieu à la Maison symphonique, avec l’Orchestre symphonique de Montréal sous la direction de Giancarlo Guerrero.

En temps réel

Nouveauté de l’édition 2016 : c’est lors du gala des lauréats, le 2 juin à 19 h 30, que seront dévoilés les noms des vainqueurs. « Le public, tant en salle que sur le Web, apprendra en même temps que les concurrents l’identité des gagnants qui joueront au concert tout juste après. Il y aura certainement beaucoup d’émotion ! » considère Christiane LeBlanc, directrice générale et artistique du CMIM.

Effectivement, le CMIM est, cette année, intégralement accessible à tous, partout dans le monde, puisque les épreuves du concours seront diffusées en direct sur Internet à l’adresse concoursmontreal.ca/live et disponibles ensuite sur YouTube. Les finales et le concert gala seront également diffusés en direct et disponibles sur demande pendant trois mois sur medici.tv.

Le lauréat remportera le premier prix offert par la Ville de Montréal, à hauteur de 30 000 $. À noter cette année la création du prix André-Bachand, offert par Jean-Claude et Raymond Bachand, pour la meilleure interprétation de l’oeuvre canadienne imposée aux 12 demi-finalistes : le 1er mouvement de la Sonate en sol de Jean Papineau-Couture, pour souligner le centenaire de naissance du compositeur canadien.