EP7, Navet Confit

Peut-être partisan d’une certaine tendance de notre époque où le musicien multiplie les productions au lieu de les concentrer en des albums « officiels », revoici encore Navet Confit dans notre fil d’actualité. Encore ? C’est qu’en septembre le musicien nous avait lancé en plein visage le psychotronique disque LOL, avant de revenir avec un album fait de onze versions de sa pièce velcro Mannequin de magasin. Là ? Ce septième EP du doué musicien nous offre enfin une pause, un répit, avec cinq retailles plus « sérieuses », cohérentes, et même plutôt douces et pop. À part la dynamique Ton voyage en ouverture, Navet Confit ralentit le rythme, baisse le niveau de distorsion des guitares et met de l’écho. Tout ça se joue en partie à la guitare acoustique, sonne comme du grunge calme et est joliment enrobé de quelques minces couches électroniques. Voici de la ballade alternative de haut niveau. En spectacle de lancement le 18 mai, au Divan orange.


Navet Confit - Un corps

EP7

Chanson rock

Navet Confit, La meute