Lemonade, Beyoncé

Finalement, la métamorphose musicale de Beyoncé, amorcée fin 2013 avec la parution de son superbe album éponyme, ce n’était pas de la frime. Avec Lemonade, son sixième disque, la diva R'n'B américaine concrétise un virage esthétique à 180 degrés et élargit considérablement le spectre de ses influences musicales jusqu’à embrasser le blues psychédélique (Don’t Hurt Yourself) et le country-soul (inégale, mais étonnante Daddy Lessons). En résulte un disque rageur, remarquablement éloigné des tendances musicales de l’heure. Réalisatrice attitrée, coproductrice s’entourant de collaborateurs aussi variés que Jack White, Diplo et James Blake, la musicienne se livre comme jamais, abordant sa relation avec son père et avec son illustre mari Jay-Z, et touche même à la question des droits des Noirs sur Formation. Les collaborations avec The Weeknd et Kendrick Lamar ne sont que deux des bijoux de ce disque vindicatif qui tourne la page sur l’image de starlette pop qu’elle projetait jadis.


Beyoncé - Don't Hurt Yourself

Lemonade

Pop

Beyoncé, Parkwood/Sony