Les trésors de l’Atlantique Nord

Natalie Haas, Californienne d’origine, fait équipe avec le Québécois Yann Falquet, qui est membre du trio Genticorum.
Photo: Annik MH de Carufel Le Devoir Natalie Haas, Californienne d’origine, fait équipe avec le Québécois Yann Falquet, qui est membre du trio Genticorum.

Ce duo offre sa première montréalaise ce samedi soir au Petit Campus. Les deux sont des artistes internationaux acclamés dans les milieux québécois et celtiques, mais, cette fois-ci ils plongent dans une tout autre aventure. Elle, Natalie Haas, Californienne d’origine, violoncelliste de formation classique, professeure au Berkeley College de Boston et amoureuse de la musique écossaise ; elle fait la paire depuis dix-sept ans avec le violoneux Alasdair Fraser en offrant un savoureux mélange de musique traditionnelle et de musique de chambre. Lui : Yann Falquet, Québécois, membre du superbe trio Genticorum, guitariste-chanteur et chercheur de patrimoine ; il lorgne le trad qu’il revêt souvent d’un habillage folk.

Ensemble, Natalie et Yann, un couple dans la vie, créent un répertoire composé de plusieurs styles qui bordent l’Atlantique Nord. « Il s’agit d’un projet de deux musiciens qui passent leur vie à faire des spectacles assez pointus et qui le font intensément. Ce n’est pas la musique qui nous a amenés ensemble, mais la vie. On s’est mis à jouer pour le plaisir », raconte Yann. Natalie le relance : « On passe nos vies à accompagner d’autres musiciens et c’est rare que deux accompagnateurs montent un spectacle ensemble. Ça nous fait sortir de notre zone de confort. Nous jouons plus de mélodies que dans nos autres projets, et Yann ajoute l’accordéon. En plus, je chante pour la première fois de ma vie. »

Avec Alasdair Fraser, elle marie son violoncelle au violon : c’est l’énergie dans la délicatesse, le trad de chambre qui swingue subtilement, le raffinement baroque dans les traditions écossaises. « L’Écosse est l’un des seuls endroits, avec l’Europe de l’Est, qui intègre le violoncelle dans la danse traditionnelle, mais l’instrument avait disparu de la danse depuis les années 1900 et Alasdair voulait le remettre en place. C’est un instrument polyvalent qui peut être très rythmique et qui peut jouer les mélodies ou les longues notes. J’ai passé ma vie à en explorer toutes les options et avec Alasdair, nous sommes parvenus à créer une musique plus sophistiquée », explique Natalie.

Formule de duos

De son côté, Yann a lui aussi récemment développé la formule des duos, se produisant avec Ryan McGiver qui vient du milieu folk, puis avec le violoneux Pascal Gemme en misant sur un équilibre entre folk et pièces traditionnelles épurées. Dans son accompagnement, il explore souvent les accords ouverts et il est devenu un admirable coloriste. « Les duos ont été extrêmement formateurs. Il y a de l’espace. J’ai trouvé cela fantastique lorsque j’aidécouvert le type de conversations musicales intime que cela rend possible », relate-t-il.

Et le concert du duo avec Natalie ? « On touche aux musiques qui nous sont les plus familières, répond Yann. On fera 50-50 entre la musique instrumentale et les pièces chantées qui seront québécoises, bretonnes ou issues de cette grande famille de chansons. Pour les pièces instrumentales, on va faire du répertoire écossais, un peu d’irlandais, de scandinave et d’espagnol de Galice. Nous ajoutons aussi quelques-unes de nos compositions. Le défi vient du fait que dans les régions de l’Atlantique Nord, le violon est roi. »

Ils feront quelques complaintes et en deuxième partie du programme, ils inviteront quelques-uns de leurs complices de musique. Laura Risk, avec un parcours qui ressemble beaucoup à celui de Natalie, est une violoneuse d’une grande finesse et qui n’est pas coincée dans le rythme. Seront aussi présents,les multi-instrumentistes Nicholas Wiliams etMichael Ayles, de même que le violoneux David Boulanger. Celui-là, il déménage.

Au Petit Campus, ce samedi 23 avril à 20 h (invités : Laura Risk, Nicholas Wiliams, David Boulanger et Michael Ayles)

www.hellodarlinproductions.com

www.nataliehaas.com/tour