Né So, Rokia Traoré

Dans la pièce-titre, la musique va droit au but, mais sobrement, délicatement. Rokia Traoré parle en français : « En 2014, encore cinq millions cinq cent mille personnes ont fui leur maison. » S’ensuit une magnifique chanson sur les réfugiés, et pourtant, le titre Né So signifie « chez moi ». Elle a vécu partout, et partout elle est chez elle. Si ce disque est moins rock que le précédent, les métissages entre des pays du Nord et du Sud sont toujours présents et le regard posé sur le monde est à l’avenant, mais avec ce fond de sagesse africaine en appelant au bonheur, au respect, au courage des femmes, aux autres valeurs humaines et à la beauté des sources. Parfois légère, plus sautillante ou ponctuée d’afro rock en chanson, la musique se fait aussi plus mandingue avec des femmes choristes, plus tendre avec des accents de folk et plus intime avec des moments aériens, comme c’est le cas dans la version de Strange Fruit de Billie Holiday. Un très beau disque.


Né So

Chanson

Rokia Traoré Nonesuch