Folklore imaginaire, Ensemble Transmission

Dans sa série des « Classiques canadiens », Naxos publie son second disque consacré à un créateur québécois. Après le succès du brillant hommage à Jacques Hétu, le choix se porte sur Ana Sokolovic (1968), ainsi présentée : « Ana Sokolovic est reconnue comme l’une des compositrices les plus éminentes du Canada et a glané de nombreux prix pour ses compositions populaires, à l’éventail large, couronnées d’un grand succès. » Il y a donc quelqu’un pour ne pas douter que le peuple unanime fera une fête quasi assurée à cette parution. Hors du cénacle, qui a adoubé ici Ana Sokolovic comme sa plus éminente représentante, je n’avais rien perçu de cette identification. Folklore imaginaire parle des traces des Balkans dans l’oeuvre de Sokolovic, qui, au mieux, lui donnent une voix distincte. On les perçoit parfois, notamment dans les trois Études pour piano et Mesh, soit 20 de ces interminables 58 minutes. Ces oeuvres ne seront jamais des classiques et c’est tant mieux.



Nadejda Vlaeva - 1re Mazurka de Bortkiewicz

Ana Sokolovic

CLASSIQUE

Folklore imaginaire. Ensemble Transmission. Naxos 8.573 304.