PAC-MAZ, les voies contemporaines du trad

Colin Savoie-Levac, des Poules à Colin, et Marc Maziade, du groupe Maz
Photo: Marie-Pascale Picard Colin Savoie-Levac, des Poules à Colin, et Marc Maziade, du groupe Maz

Le trad québécois se diversifie et la soirée PAC-MAZ en est un bel exemple. Les Poules à Colin (PAC), un groupe de chansons de la toute nouvelle génération indie, s’allie à Maz, qui mélange la musique traditionnelle au jazz modal et à la new acoustic, pour un concert très prometteur, ce samedi, à l’Envol de Joliette. Quand la tradition se réinvente en 2015 par deux brillantes formations.

« Les deux groupes, on a des affinités au niveau de la mission et de la proposition artistique. On réfléchit beaucoup au côté contemporain », affirme Marc Maziade, le leader de Maz. Colin Savoie-Levac, des Poules, renchérit : « On rencontre beaucoup de musiciens, on se dit souvent qu’on va monter quelque chose ensemble, mais c’est très rare que ça se passe pour vrai. Là, on va le faire et ce sera à Joliette, où Maz n’a jamais joué. »

L’an dernier, les Poules ont fait paraître l’excellent Ste-Waves, un disque qui est un symbole de passation et de jeunesse. Ici, la québécitude, très présente, se fond dans une chanson de création inspirée par l’univers nord-américain, avec ses passages atmosphériques à la guitare slide, ses cordes acoustiques qui rockent, son piano qui jazze et son violon ou sa mandoline qui improvisent. Par son chant, en anglais comme en français, le groupe rappelle les McGarrigle, mais aussi son appartenance à la génération des Soeurs Boulay.

De son côté, Maz propose des éléments de trad dans chacune de ses pièces, mais les traite par fragments et de façon fort singulière en intégrant jazz électrique et new acoustic, alors que le moog, les autres claviers et la guitare électrique donnent la répartie au violon, au banjo et à la contrebasse. Inspiré à la fois par les univers de John Zorn et de Béla Fleck, Marc Maziade a également puisé dans l’esprit d’André Marchand et de Jean-Paul Loyer. En 2013, Maz a lancé Chasse-Galerie, son deuxième album. Le prochain pourrait sortir à l’automne 2016.

« Ce qui est similaire entre les deux groupes, ce n’est pas nécessairement le style, mais l’approche à partir de la musique traditionnelle qui en est la fondation, et, sur cette fondation, on bâtit la maison qu’on veut », explique Colin Savoie-Levac. Marc en rajoute : « On érige notre propre art en étant ouvert à toutes les tendances contemporaines. Les Poules sont de la génération après la nôtre, mais c’est l’idée de découvrir l’autre qui nous amène à jouer ensemble. »

Et à quel type de soirée doit-on s’attendre ? « Il y aura de l’interaction entre les groupes. On prévoit des segments où ce sera tel groupe ou tel autre, mais ce ne sera pas une première partie et une deuxième. C’est un gros set avec deux groupes et il y aura des surprises, des collaborations », répond Marc. Ce bloc sera suivi d’une veillée de danse câllée par Gilles Pitre, organisateur bien connu et père d’Éléonore, guitariste dans les Poules. Colin conclut : « Au début de la soirée, tout est prévu, mais, pendant la danse, on va se laisser aller, on va juste jouer pour le party. » Les deux groupes ensemble.

À l’Envol de Joliette, samedi 19 décembre, à 20 h. Renseignements : 450 759-6202.

À voir en vidéo